/news/society

Maladie de Lyme

Une Louperivoise forcée d’aller aux États-Unis pour être diagnostiquée

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Une jeune femme de Rivière-du-Loup a vécu un véritable calvaire durant plus de deux ans. Elle était atteinte de la maladie de Lyme, mais l’ignorait parce que les médecins québécois étaient incapables d’identifier le problème. Elle a dû se rendre aux États-Unis pour recevoir un diagnostic clair.

Mireille Martel se porte mieux depuis qu’elle a entamé son traitement contre la maladie de Lyme. Cette bactérie est transmise aux humains par des tiques infectées.

«Les symptômes pour moi, c’est plus qu’une fatigue, c’est le corps qui devient lourd. J’ai des douleurs musculaires, douleurs articulaires. C’est des maux de tête. C’est vraiment accablant comme maladie», explique la femme de 26 ans.

Pendant deux ans, les médecins ont tenté, sans succès, de trouver la source de ses problèmes. «Moi quand j’en ai parlé la première fois on m’a dit que c’était sûr que ce n’était pas ça que j’avais.»

En janvier dernier, elle a décidé de se rendre dans une clinique de Plattsburgh, dans l’état de New York, où la maladie de Lyme lui a été enfin diagnostiquée.

«C’est sûr que c’est un soulagement. Un moment donné quand tu te fais parler que tu as peut-être le cancer des ganglions, ils te font passer une biopsie, tu vas voir des spécialistes, ça, c’est stressant.»

Ni le ministre de la Santé ni la ministre déléguée à la Santé publique n’ont voulu commenter le dossier. Le ministère lui, assure travailler avec les médecins afin d’améliorer la connaissance quant au diagnostic, au traitement et au suivi des patients.

Mireille Martel croit que les médecins doivent être mieux outillés: «Il faut en parler de la maladie, il faut que ce soit reconnu et il faut que les gens qui n’ont pas les moyens d’aller à l'étranger puissent être soignés ici.»

Pour Mireille, le traitement est long et compliqué. Mais son médecin a confiance qu’il éliminera complètement les symptômes: «Retourner aux études et retourner travailler, c’est vraiment ça mon but.»

Dans la même catégorie