/news/law

Victoriaville

7 ans de prison pour avoir transmis le VIH à trois femmes

TVA Nouvelles

Un homme a été condamné à sept ans d'emprisonnement pour avoir eu des relations sexuelles sans avouer qu'il était porteur du VIH. Au moins trois femmes ont été infectées.

Entre 2001 et 2015, Jean-Claude Tshibamba-Muntu, 57 ans, a eu des centaines de relations sexuelles avec au moins neuf femmes sans leur avouer qu'il était porteur du VIH. Alors qu'il jurait être «clean», il a infecté trois d'entre elles.

Une des victimes est en colère contre l'accusé. «Je n’arrêtais pas de perdre du poids. J'avais perdu au-dessus de 45 livres, donc je suis allée voir et on m'a déclarée porteuse du VIH», raconte-t-elle.

Ces femmes, il les a rencontrées dans les bars et sur Internet. Après avoir découvert le pot aux roses, certaines ont fait des dépressions, d'autres ont même tenté de s'enlever la vie.

«J'ai fait une tentative de suicide, mon conjoint est venu me porter à l'hôpital. J'ai une dévalorisation de ma vie. Aujourd'hui, j'ai arrêté la médication depuis septembre, j'ai l'impression d'être un zombie», ajoute-t-elle.

Tshibamba-Muntu a plaidé coupable à des accusations d'agressions sexuelles graves. Selon son avocat, Me Jean-Riel Naud, il a été négligent et inconscient. Il ne pensait pas que c'était si grave.

Malgré la honte longtemps ressentie, plusieurs victimes étaient présentes au palais de justice de Victoriaville. L'accusé a été condamné à sept ans de pénitencier. Le Congolais, arrivé au Canada en 1989, pourrait aussi être expulsé du pays puisqu'il n'a pas sa citoyenneté.

Dans la même catégorie