/news/currentevents

5 morts et des centaines d'accidents

Un chaos pratiquement jamais vu sur les routes du Québec

Maxime Deland | Agence QMI

Rarement avait-on vu un tel chaos sur les routes du Québec. En l’espace de seulement quelques heures, l’ensemble du réseau routier s’est transformé en véritable derby de démolition. Au final, la tempête d’une rare intensité aura causé cinq décès et des accidents qui se comptent par centaines.

La situation sur le réseau routier québécois a commencé à déraper en début d’heure de pointe, mardi en milieu d’après-midi.

Le spectaculaire carambolage survenu sur l’autoroute 20 ouest, dans le secteur de Saint-Zotique, en Montérégie, était un présage à ce qui allait se produire pour le reste de la journée sur les routes.

Au kilomètre 4,5, 10 véhicules, dont six semi-remorques sont entrés en collision: six poids lourds et une voiture ont pris feu à la suite de l’impact.

Qui plus est, l’un des chauffeurs a péri lors de la collision, possiblement brûlé vif. Des expertises seront nécessaires pour établir son identité et son sexe, puisque les autorités ne sont même pas en mesure de dire s’il s’agit d’un homme ou d’une femme.

Quelques minutes plus tard, deux kilomètres plus loin, un autre accident impliquant des poids lourds s’est produit sur la 20 ouest. Un déversement de chlore a d’ailleurs eu lieu à cet endroit. Près de 24 heures plus tard, mercredi après-midi, l’autoroute 20 ouest était toujours fermée à la circulation dans ce secteur.

En Estrie

L’heure de pointe cauchemardesque s’est poursuivie mardi après-midi, notamment en Estrie, où deux carambolages ont eu lieu à 50 minutes d’intervalle sur l’autoroute 10 dans les secteurs de Magog et d’Eastman.

Le premier a impliqué pas moins d’une cinquantaine de véhicules et a fait une douzaine de blessés mineurs.

Cinq véhicules ont été impliqués dans le deuxième incident, dont deux voitures de police. Un automobiliste qui était sorti de son véhicule a subi des fractures aux jambes lorsqu’il a été happé par l’une des voitures.

L’autoroute 10 a été fermée pendant environ cinq heures dans ces secteurs.

À Saint-Wenceslas, dans le Centre-du-Québec, un automobiliste est mort vers 15 h après avoir heurté le pilier d’un viaduc avec son véhicule. Une enquête a été ouverte par la Sûreté du Québec pour établir les circonstances du drame.

Il pourrait toutefois s’agir d’un geste volontaire.

La 13

Les gens qui ont eu le malheur de se trouver sur l’autoroute 13 sud mardi soir, près de Dorval, à Montréal, ont dû prendre leur mal en patience: certains d’entre eux ont dû attendre une dizaine d’heures, coincés à bord de leur véhicule, incapable d’avancer ou de reculer.

C’est finalement l’intervention des pompiers de Montréal qui a permis de les libérer mercredi matin.

Alors que la tempête perdait de l’intensité, la petite municipalité de Saint-Pierre-de-la-Rivière-Sud, dans la région de Chaudière-Appalaches, a été secouée par un drame épouvantable. Deux personnes ont été retrouvées sans vie à bord de leur véhicule enlisé dans la neige. La cause de leur mort n’a pas encore été établie.

Finalement, un homme a perdu la vie mercredi matin après avoir été happé par une déneigeuse à Saint-Anselme, dans Chaudière-Appalaches.

La portion ouest du Québec semble toutefois avoir été épargnée au cours des 24 dernières heures. Si les régions de l’Outaouais et des Laurentides n’ont enregistré qu’une dizaine d’accidents mineurs, la région de l’Abitibi profitait d’un beau soleil et n’avait reçu aucune précipitation de neige depuis mardi matin.

Dans la même catégorie