/finance/homepage

Taux à 2,5%

Légère augmentation au Québec du taux de postes vacants au privé

Normand Rhéaume | TVA Nouvelles

Le taux de postes vacants dans le secteur privé au Canada s’est maintenu à 2,4% au quatrième trimestre de 2016 pour un total de 316 000 postes à pourvoir, indique un rapport de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

Le document fait état d’une légère augmentation au Québec où 68 000 postes étaient vacants dans le secteur privé, ce qui correspond à un taux de 2,5%.

«C’est la quatrième fois de suite que le taux de postes vacants est à ce niveau au Canada. Cette stabilité est d’ailleurs conforme à la constance du taux de chômage», a fait remarquer Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques à la FCEI.

«Le taux de postes vacants reflète dans l’ensemble une faiblesse du marché de l’emploi qui persiste au pays, et masque d’importantes différences régionales et sectorielles», a expliqué M. Gaudreault.

Les plus forts taux de postes vacants dans le secteur privé ont été constatés en Colombie-Britannique (3,1%) et en Ontario (2,8%).

Dans l’ensemble du Canada, le taux de postes vacants a augmenté dans les secteurs du pétrole et du gaz, de la construction, de la fabrication, du commerce de gros, des soins de santé et de l’hébergement/restauration.

En revanche, le taux de postes vacants a diminué dans les secteurs de l’agriculture, du commerce de détail, des services professionnels et des services personnels.

Le rapport de la FCEI est basé sur un sondage mené auprès d’un échantillon aléatoire de propriétaires-exploitants membres de la fédération.

Ce sondage, selon la FCEI, établit une relation entre les postes vacants et les salaires.

«Les chefs de PME qui comptent au moins un poste vacant prévoyaient une hausse moyenne de 1,7% des salaires dans leur entreprise au quatrième trimestre de 2016, alors que ceux qui n’ont pas de postes vacants comptaient les augmenter de 1,2% seulement», souligne la FCEI.