/news/politics

Cannabis au volant

Attention à la banalisation des effets, dit Claude Carignan

Agence QMI

Matthew Usherwood/Agence QMI

La banalisation de l’effet de la marijuana au volant préoccupe le sénateur conservateur Claude Carignan au moment où Ottawa s’apprête à la légaliser ce printemps.

Le leader de l'opposition officielle au Sénat, Claude Carignan, s’inquiète de la banalisation des conséquences de la légalisation de la marijuana sur la conduite avec facultés affaiblies. Il craint que ces cas explosent par la suite.

Selon lui, il faut rappeler que le cannabis au volant met des vies en jeu. «La marijuana est, après l’alcool, la substance le plus souvent présente dans l’organisme des conducteurs qui tuent ou blessent des gens», affirme-t-il dans un texte publié samedi dans «Le Devoir».

Pour faire valoir son opinion, il s’appuie sur des études d’experts du droit et sur des témoignages entendus au comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles dans le cadre de l’étude de son projet de loi.

Rappelons que M. Carignan a déposé un projet de loi modifiant le Code criminel pour permettre aux patrouilleurs d'utiliser des appareils de détection pouvant déceler la présence de drogue dans le sang. Adopté à l’unanimité à la Chambre haute, il a également été déposé en février dernier à la Chambre des communes.

Pour Claude Carignan, il s’agit d’un dossier important qui ne doit pas être abordé de manière partisane. «La véritable question consiste à savoir comment nous pourrons juguler la hausse des accidents, des décès et des blessures liés à la marijuana au volant lorsque la légalisation deviendra réalité», dit-il.

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau compte encadrer la légalisation de la marijuana avec un projet de loi au printemps 2017. Ottawa a assuré qu'un projet de loi viendra bientôt donner des munitions aux policiers.

Dans la même catégorie