/news/currentevents

Accident mortel en vol

«C’est toute la grande famille Cargair qui est touchée»

TVA Nouvelles

Tous les employés et les élèves de Cargair, une école d’aviation, ont été ébranlés après la collision mortelle survenue vendredi à Saint-Bruno-de-Montarville entre deux appareils de l’entreprise.

«On a 150 employés, principalement des jeunes professionnels qui travaillent très fort à partager leur savoir à de jeunes étudiants motivés qui veulent réaliser leur rêve de devenir pilote de ligne, a déclaré Daniel Adams, directeur de l’exploitation chez Max Aviation-Cargair, en entrevue avec TVA Nouvelles. Lorsqu’un événement comme hier se produit, c’est toute la grande famille Cargair qui est touchée.»

Des psychologues ont été mobilisés pour rencontrer les employés de la compagnie.

Depuis 11 ans, Cargair a un programme de formation spécifiquement destiné aux étudiants chinois. Pendant environ 15 mois, ils viennent apprendre à piloter au Québec. Ils retournent ensuite en Chine afin de travailler pour des compagnies chinoises. M. Adams estime qu’ils forment une centaine de pilotes chinois par année.

«Les incidents de cette nature sont très rares», dit-il.

L’élève qui est décédé hier avait suivi 40 heures de formation et pouvait donc voler seul. Il était sur le point d’obtenir son brevet de pilote privé. L’autre apprenti-pilote avait passé 140 heures  aux commandes d’un avion. Il poursuivait sa formation pour avoir le nombre d’heures nécessaires pour devenir pilote commercial.

Selon Cargair, un premier tri est effectué en Chine pour avoir des élèves avec un anglais suffisant pour voler au Canada. Une autre évaluation est ensuite effectuée par Transports Canada.

«Lorsqu’on les lâche solo et lorsqu’on leur permet de voler chez nous, dans un environnement contrôlé, très occupé à Saint-Hubert, vous comprendrez qu’on prend toutes les mesures d’atténuation possibles pour s’assurer que tous les étudiants parlent correctement l’anglais et soient familiers avec la façon de parler dans le domaine aéronautique et de se conformer aux instructions émises par le contrôle terminal ou la tour de contrôle», affirme M. Adams.

Dans la même catégorie