/news/currentevents

Saint-Bruno-de-Montarville

Collision mortelle entre deux avions: le BST fait le point

Agence QMI

Il est encore trop tôt pour avoir une idée des circonstances de la tragédie impliquant deux Cessna qui a fait un mort et un blessé grave à Saint-Bruno-de-Montarville, a fait savoir samedi le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST).

«Avant de tirer quelques conclusions, il faut vraiment prendre le temps d’analyser toutes les choses et les mettre dans leur contexte», a indiqué samedi Jean-Marc Ledoux, gestionnaire pour le Québec au BST, en entrevue à TVA nouvelles.

«Le travail sur le terrain s’est complété tard vendredi soir», a-t-il affirmé.

Les deux appareils récupérés sont en quarantaine avant d’être acheminés au laboratoire d’ingénierie d’Ottawa au cours des prochains jours, a-t-il expliqué. Une reconstitution sera alors faite avec les pièces à disposition, afin de déterminer les angles d’impact, notamment.

Pour les besoins de l’enquête du BST, une rencontre avec le pilote blessé doit être avoir lieu au cours des prochains jours. Des entrevues avec des témoins oculaires, les contrôleurs et le personnel d’entreprise seront également effectuées.

Le BST se servira également des données radars ainsi que des communications entre les pilotes et les contrôleurs. «Il faut prendre le temps d’analyser toutes les communications à savoir si elles ont pu jouer un rôle dans l’évènement», a dit M. Ledoux.

La collision entre les deux avions exploités par la compagnie Cargair, une école de pilotage d’avion, a fait un mort et un blessé grave.

Le pilote du Cessna qui s’est écrasé au sol a péri dans la tragédie. Il est sans doute mort sur le coup. Il avait 21 ans. L’autre pilote, âgé de 23 ans, s’en est tiré avec de graves blessures.

Dans la même catégorie