/news/society

Stéroïdes anabolisants

Des poubelles à seringues chez Éconofitness

TVA Nouvelles

Est-ce le rôle d'un centre d'entraînement d'offrir des poubelles à seringues pour ceux qui se piquent aux stéroïdes?

Les gyms Éconofitness en offrent à sa clientèle par mesure préventive, mais la mesure suscite un malaise.

Depuis un an, l'entreprise a muni les salles de bain pour hommes et pour handicapés de contenants pour déchets biomédicaux.

Certains clients du gym Éconofitness de Québec ont été très mal à l'aise de retrouver dans les toilettes ces réceptacles jaunes pour jeter des seringues.

Sur une photo prise vendredi dernier à l’Éconofitness de Laval, et obtenue par TVA Nouvelles, on peut distinguer neuf seringues souillées et un contenant de Sustanon 250, le stéroïde anabolisant le plus populaire sur le marché.

Alors que l'utilisation de stéroïdes gagne du terrain chez les jeunes, certains clients croient que ça n'est pas le rôle des établissements de santé de fournir ce service à la clientèle.

En service depuis 2013, la direction de l'entreprise explique avoir doté ces 52 établissements de contenants pour déchets biomédicaux il y a un an, afin de protéger sa clientèle et ses employés contre ceux qui se piquent dans leur établissement de santé.

La direction d’Éconofitness se défend d’encourager la consommation de stéroïdes anabolisants par injection, comme le démontrent les affiches présentes dans les gyms. On y indique que la consommation de substances illicites est interdite sous peine d’expulsion.

D'autres centres d'entraînement au Québec ne croient pas en ce type de prévention.

Éconofitness existe depuis 4 ans au Québec avec 52 succursales. La bannière se démarque par ses bas prix et pour la propreté des lieux.

Dans la même catégorie