/regional/estduquebec/basstlaurent

Tuyaux de gicleurs rompus

La cathédrale de Rimouski inondée

Agence QMI

Un dégât d'eau majeur est survenu lundi matin à la cathédrale de Rimouski. Des tuyaux de gicleurs d'incendie se sont rompus, provoquant un véritable déluge d'eau dans la partie arrière de l'édifice religieux.

C’est un peu par hasard, mais aussi par chance que le bris a été découvert. C’est un employé de la fabrique St-Germain qui passait par là, comme il le fait quelques fois par semaine depuis la fermeture de la cathédrale, afin de s'assurer qu'il n'y a aucun problème.

Des trombes d'eau tombaient du plafond dans la partie arrière de l'édifice. L'employé a réussi à couper l'entrée d'eau, ce qui a évidemment permis de limiter les dégâts qui seront malgré tout très importants.

L'eau s'est infiltrée dans les murs et le plancher de la cathédrale. Près d’un pied d’eau s’est accumulé.

Pour la Fabrique St-Germain, ce sont des dépenses imprévues qui viennent s’ajouter aux coûts d'entretien. Même s’il est condamné depuis plus de trois ans, l’édifice n’en coûte pas moins de 12 000 $ par mois en frais de chauffage et d’assurances.

Il n’y a toujours pas de décision de prise sur l’avenir de la cathédrale.

L’archevêché lancera une consultation à ce sujet au cours des prochaines semaines, mais d’ici là, d’autres incidents comme celui-ci risquent d’arriver.

«Dans deux ou trois mois, ça va sauter ailleurs comme ça a été le cas l’automne dernier, puis ce matin. On a été chanceux. Si c’était arrivé durant la nuit ou encore hier soir, ça aurait été pire. On est rendu au fond. On ne peut plus continuer à gérer ce bâtiment-là», constate Normand Lavoie, président de la Fabrique Saint-Germain.

Dans la même catégorie