/finance/homepage

Au Québec

Commerce électronique: des dépenses de 8,5 milliards $ en 2016

Normand Rheaume | TVA Nouvelles

Le commerce électronique est demeuré populaire auprès des Québécois en 2016, alors que 57 % des adultes ont fait des achats en ligne durant l’année, une proportion similaire à celle de 2015.

Les dépenses totales d’achats en ligne en 2016 sont évaluées à 8,5 milliards $, ce qui représente une augmentation de 6 % par rapport à l’année précédente, indique le rapport d’enquête NETendances 2016 publié mercredi par le CEFRIO, organisme de recherche et d’innovation.

Cette croissance des dépenses totales est particulièrement liée à l’augmentation du panier d’achats mensuel moyen, estimé à 325 $, comparativement à 309 $ en 2015.

Environ les deux tiers (64 %) des cyberacheteurs québécois ont dépensé jusqu'à 1000 $ en ligne au cours de 2016.

«Une masse critique de Québécois a intégré le commerce électronique dans ses habitudes de consommation: la valeur totale des achats en ligne est en croissance pour une troisième année consécutive», a déclaré Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing au CEFRIO.

«Le commerce électronique est plus que jamais un incontournable pour les entreprises du Québec, qui doivent être présentes là où les consommateurs s’informent sur leurs produits et services et en font l’achat», a ajouté Mme Bourget.

Les deux catégories de produits les plus achetés en ligne par les Québécois sont: «vêtement, chaussures, bijoux et accessoires», ainsi que «spectacle, sorties et restaurants».

L’ordinateur (79 %) demeure le moyen le plus utilisé pour faire des achats en ligne, suivi du téléphone intelligent et de la tablette numérique, ex aequo à 44 pour cent.

On note une place grandissante des appareils mobiles dans le processus d’achat.

Pour payer leurs achats en ligne, les Québécois utilisent surtout la carte de crédit (77 %).

Le rapport sur le commerce électronique au Québec indique que les adultes âgés de 18 à 44 ans sont plus nombreux à faire des achats en ligne que les personnes âgées de plus de 55 ans.

Les adultes dont le revenu est supérieur à 60 000 $ sont également plus enclins à s’adonner au commerce électronique que ceux dont le revenu est moindre.

Le rapport NETendances a été réalisé grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, de Vidéotron et du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.