/news/society

40% des interventions sont un échec

Des chirurgies bariatriques inutiles

Valérie Bidégaré | Journal de Montréal

Fort coûteuses pour les contribuables et accompagnées d’une imposante liste d’attente, jusqu’à 40 % des chirurgies bariatriques effectuées dans la province sont néanmoins un échec, affirment deux sommités québécoises en la matière.

Chirurgies bariatriques tableau 1

«La principale raison est que les patients perdent leurs bonnes habitudes après l’intervention», explique le Dr Henri Atlas, chef du Service de chirurgie bariatrique à l’hôpital Sacré-Coeur de Montréal.

Chirurgie bariatrique no. 2

Article complet

Dans la même catégorie