/news/currentevents

Centre-du-Québec

Triste réalité au lendemain du violent incendie dans une ferme

TVA Nouvelles

Les coûts de reconstruction de la ferme laitière ravagée par un incendie dimanche soir dans la paroisse de Saint-Célestin, dans le Centre-du-Québec, sont estimés à plusieurs millions de dollars.

Les propriétaires vont rencontrer leurs assureurs et s'offrir quelques jours de réflexion, mais d'emblée, la possibilité de reconstruire la ferme n'est pas exclue.

«À matin, on va essayer de continuer, demain on ne le sait pas. Un jour à la fois», a lancé Maurice Morin qui venait de terminer la traite de ses vaches lorsqu'il a aperçu des flammes. Le brasier aurait pris naissance dans un mur de la laiterie.

«On a essayé d'éteindre ça, mais, ouf, ça a parti comme un éclair... rien à faire», a dit M. Morin, ajoutant que les pompiers sont arrivés rapidement, mais trop tard.

Malgré leurs efforts, notamment pour détacher le plus de vaches possible, seulement quatre de la centaine de bêtes ont pu être sauvées. Le brasier était trop intense, impossible de retourner à l'intérieur.

Alexis Jeanson-Lemire, qui prévoyait racheter la ferme, a affirmé que «c'était orange pareil comme le soleil le soir. À la grandeur! Rien à faire».

Pour Alexis, c'est un rêve qui est parti en fumée. Avec le neveu de M. Morin, le jeune homme de 28 ans souhaitait racheter l'entreprise où il a tout appris depuis quatre ans.

«Une heure avant que Maurice vienne me dire que le feu est pris, on avait parlé d'acheter d'autres quotas. Tout allait bien... ça ne s'explique pas.»

Alexis n'a toutefois pas dit son dernier mot.

«Un rêve comme ça, peu importe ce qui peut arriver, tu ne peux pas l'abandonner. L'agriculture c'est une passion... c'est notre vie.»

Dans la même catégorie