/news/politics

Entrevue à Mario Dumont

Leitão «choqué» par la hausse de salaire chez Bombardier

TVA Nouvelles

Le ministre des Finances du Québec Carlos Leitão se dit choqué par la hausse de la rémunération de 48% accordée à plusieurs hauts dirigeants de Bombardier.

«Moi je suis choqué, mes collègues du Conseil des ministres sont choqués parce qu’il n’y a aucune proportion. L’entreprise essaie de se restructurer, mais c’est choquant de voir de telles (augmentations)», a-t-il répondu à Mario Dumont.

Le ministre rappelle que l’entreprise québécoise est un fleuron et qu’il est convaincu que le programme de la CSeries sera un énorme succès.

«Mais on n’est pas rendu là. Attendons de nous féliciter de ce succès-là avant qu’il soit matérialisé», a ajouté M. Leitão.

Il invite même le Conseil d’administration de l’entreprise spécialisée en aéronautique à revoir «la politique de rémunération» avant la prochaine réunion.

Le président et chef de la direction, Alain Bellemare, a vu sa rémunération totale passer de 8,4 millions $ en 2015 à 12,5 millions $ l’année suivante, une augmentation de 48%.

Le président de la division Avions d’affaires, David Coleal, a touché 6 millions $ en 2016, c’est une hausse de 55 % sur un an.

Le gouvernement du Québec a investi 1 milliard de dollars US en juin pour le développement de la gamme des CSeries.

Questionné à l’Assemblée nationale sur les révélations, le premier ministre Philippe Couillard a mentionné: «Si je me place dans la perspective des travailleurs, des fournisseurs. Est-ce que le moment est bien choisi? Est-ce que le message est bien choisi? J’aurais tendance à dire "probablement que non"», a-t-il indiqué.

En fin de soirée vendredi, l'un des six dirigeants visés par cette hausse de rémunération, soit le président du CA de Bombardier Pierre Beaudoin, a finalement annoncé qu'il renonçait à son augmentation de salaire pour l'année 2016.

Dans la même catégorie