/news/politics

Sondage Léger/TVA Nouvelles/«Le Journal de Montréal»

Bombardier: l’opposition suggère la réouverture de l’entente

Agence QMI

Réagissant au sondage exclusif Léger/TVA Nouvelles/«Le Journal de Montréal» sur les importantes hausses de rémunération accordées à des hauts dirigeants de Bombardier, les partis d’opposition à Québec n’y vont pas de main morte et réclament la réouverture de l’entente conclue entre le gouvernement et la compagnie.

Selon TVA Nouvelles, l’opposition officielle déposera une motion mardi à la reprise des travaux à l’Assemblée nationale pour faire pression sur la haute direction de Bombardier et sur le gouvernement. La motion stipulera notamment que l’importante aide financière de l’État à l’entreprise aurait dû limiter l’octroi de bonis aux dirigeants, que tous les dirigeants de Bombardier devraient renoncer à l’augmentation de leur rémunération pour 2016 et que le premier ministre devrait faire une demande formelle en ce sens à la direction de l’entreprise.

«Ça a été négocié en amateur, a affirmé, samedi, en commentant le sondage, le député péquiste Alain Therrien. Ça fait deux ans qu’on dit ça. Et les preuves s’accumulent. Moi, je pense que le premier ministre devrait s’asseoir avec le président-directeur général de Bombardier et lui expliquer que les Québécois ne sont plus en arrière de lui et qu’à un moment donné il va falloir que Bombardier fasse en sorte de redorer son blason par rapport à la population.

«Et ça, ça veut dire quoi? S’il faut rouvrir l’entente pour faire en sorte que ces gens-là comprennent le bon sens, bien, pourquoi pas!»

La Coalition avenir Québec va dans le même sens.

«Le gouvernement devrait prendre acte de la colère des Québécois et je pense que le premier ministre du Québec a toutes les raisons d’être gêné de son attitude parce que, on l’a vu, cette colère-là que les Québécois ont exprimée depuis que la nouvelle est sortie a forcé, minimalement, un des administrateurs à reculer alors que le premier ministre est resté totalement inerte, a déclaré le député caquiste Éric Caire. C’est un œil au beurre noir pour le leadership de Philippe Couillard ce qu’on apprend à travers ce sondage-là.»

Québec solidaire demande également la réouverture de l’entente gouvernementale avec Bombardier et a même affiché une pétition à cet effet sur internet.

«Monsieur Beaudoin et les autres dirigeants de Bombardier se sont fait prendre les mains dans le sac, a dit le député Amir Khadir, samedi. Les contribuables sont révoltés. L’annonce d’hier [vendredi] soir [de Pierre Beaudoin] n’est pas suffisante. Les dirigeants de Bombardier devraient avoir honte et renoncer immédiatement à ces augmentations indécentes.»

Le gouvernement Couillard n’a pas réagi au sondage, samedi, se limitant à dire qu’il ne réagit pas aux sondages.

Dans la même catégorie