/news/politics

Rémunération chez Bombardier

Nouvelle motion rejetée à l'Assemblée nationale

TVA Nouvelles

À Québec, les partis d'opposition ont une nouvelle fois tenté de forcer le gouvernement Couillard à exiger de Bombardier le report des hausses de salaire de ses dirigeants.

Une autre motion du Parti Québécois a été déposée en fin de journée mais la majorité libérale a voté contre.

Déjà mardi, le Parti libéral avait refusé de débattre de chacune des trois motions au sujet de Bombardier présentées par les partis d’opposition.

Le premier ministre Philippe Couillard prétend que Québec ne doit pas s’ingérer dans les affaires internes des entreprises.

Mais l’opposition croit que le premier ministre doit se faire le porte-voix de la colère des Québécois dans ce dossier.