/finance/homepage

Président du conseil de Bombardier

Pierre Beaudoin, 10 fois plus payé que ses concurrents directs

Patrick Bellerose | Le Journal de Québec

L'assemblée annuelle de Bombardier

PHILIPPE-OLIVIER CONTANT/AGENCE QMI

Le président du conseil d’administration de Bombardier, Pierre Beaudoin, reçoit une rémunération sans commune mesure avec ses compétiteurs directs.

Celui-ci bénéficie d’une compensation totale de 3,8 millions$. Devant le tollé soulevé dans la population, Pierre Beaudoin a renoncé à une hausse qui aurait porté sa rémunération à 5,2 millions pour 2016.

Mercredi, le chef de la CAQ, François Legault, a souligné en Chambre que le président du conseil d'administration d’Airbus reçoit 240 000 euros annuellement (environ 343 000 $). Chez Boeing, son homologue reçoit 326 000 $US par année.

Le premier ministre assure plutôt que la rémunération de Pierre Beaudoin est dans la norme. «Ce qu'on m'a dit, et ce qu'on nous assure, c'est que la rémunération des dirigeants de Bombardier est à la médiane du secteur, a répondu Philippe Couillard. 50 % font plus, 50 % font moins. Alors, il montre un cas particulier, un cas particulier, mais, si on regarde l'ensemble des dirigeants, c'est ce qui est indiqué.»

Après la période de questions, le leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, a affirmé que le revenu des dirigeants de Bombardier est «très compétitif».