/news/politics

Au Comité des finances

Les libéraux refusent d'entendre le président de Bombardier

TVA Nouvelles

À Ottawa, les libéraux refusent de convoquer le président et chef de la direction de Bombardier devant le Comité permanent des finances pour s'expliquer sur les hausses de salaires des dirigeants.

Les conservateurs souhaitaient questionner Alain Bellemare et ils sont furieux de ne pouvoir le faire.

Le comité s’est penché jeudi sur cette motion qui avait été présentée par le conservateur Gérard Deltell.

Ce dernier déplore tout le mystère qui entoure les garanties de prêts de 375 millions $ accordées à la multinationale par Ottawa. Il croit qu’Alain Bellemarre devrait venir s’expliquer devant les parlementaires.

«C’est notre devoir, comme parlementaires de poser des questions (...) au ministre, mais également au chef exécutif de Bombardier», a plaidé Gérard Deltell.

Les libéraux ont jugé que ça ne ferait que retarder les travaux du Comité des finances. Le président de Bombardier ne sera donc pas convoqué.