/regional/homepage

Fonte des neiges

Des rivières toujours sous surveillance

Agence QMI

Les précipitations de la semaine dernière ont fait augmenter le niveau d’eau de plusieurs cours d’eau causant quelques inondations. La fonte des neiges des prochains jours ne fera rien pour aider.

Le ministère de la Sécurité civile du Québec a indiqué que le fleuve Saint-Laurent et que le lac des Deux Montagnes étaient sortis de leur lit à plus qu’un endroit.

La plus grosse inondation toucherait le fleuve Saint-Laurent à la hauteur du lac Saint-Pierre, en Mauricie, alors qu’elle est qualifiée de moyenne.

Dans le Centre-Du-Québec, plus précisément à la hauteur du Port-Saint-François, le fleuve dépassé quelque peu le seuil d’inondation minimum. Dans la même région, le fleuve est sous surveillance à Bécancour.

À Sorel, en Montérégie, le fleuve a également débordé. Il s’agirait d’une inondation mineure. Non loin de là, à Contrecoeur, la crue des eaux est sous surveillance.

À Lanoraie, dans Lanaudière, le niveau de l’eau suscite également des inquiétudes, mais il n’a toujours pas atteint le seuil d’inondation minimum.

Le lac des Deux Montagnes a débordé à deux endroits, soit à Sainte-Anne-de-Bellevue, à Montréal, et à Pointe-Calumet, dans les Laurentides.

Le ministère continue de surveiller plusieurs cours d’eau qui menace de sortir de leur lit, soir la rivière Beaurivage, dans Chaudière-Appalaches, à 1,1 km en avant du pont-route 171 à Saint-Étienne, la rivière Chaudière, également dans Chaudière-Appalaches, au pont-route 218 à Saint-Lambert-de-Lauzon, au pont-route 108 à Beauceville, au barrage Innergex et au pont-route 276 à Saint-Joseph, la rivière des Mille Îles se fait menaçante à Bois-des-Filion et en aval du barrage à Deux-Montagnes, dans les Laurentides, la rivière des Prairies, à Laval, à la tête des rapides du Cheval Blanc (chenal Sud), et la rivière Famine, à Chaudière-Appalaches, à 6,3 km en amont du pont-route 173 à Saint-Georges.

Fonte des neiges

Les grands bassins versants des régions de l’Outaouais, de Montréal, des Laurentides, de Lanaudière, de la Mauricie et de Chaudière-Appalaches, ainsi que le Richelieu poursuivent très légèrement leur hausse. Des avertissements de débâcles sont maintenus pour certains de ces cours d'eau.

Les cours d'eau de ces régions se sont stabilisés dimanche, avant d'enregistrer de nouvelles hausses à partir de lundi, à cause de la fonte de la neige qui augmentera le ruissellement dans leur bassin. Les bassins de la région de Québec enregistreront aussi des hausses liées au même phénomène, dès le début de la semaine.

Dans la même catégorie