/news/law

Stornoway en Estrie

Une ex-directrice générale accusée d'une fraude de 100 000$

Isabelle Dorais | TVA Nouvelles

«Je suis très contente, enfin c'est mis au grand jour. C'est comme si j'avais gagné le million», s'est exclamé une ex-conseillère municipale qui a travaillé pendant huit ans avec Sylvie Gauthier.

Mme Gauthier, l'ex-directrice générale, est soupçonnée d'avoir volé 100 000 dollars à ses citoyens de Stornoway, une fraude alléguée qui s'est déroulée sur 7 ans entre 2005 et 2012. Stornoway est une petite municipalité de 500 habitants en Estrie.

Selon la preuve, l'ancienne employée municipale aurait fabriqué de fausses factures au conseil municipal pour ensuite encaisser les paiements. Elle aurait aussi profité de l'argent des contribuables qui venaient payer leur compte de taxes en argent comptant.

Ghislaine Bédard dit avoir été témoin au fil des ans des «magouilles» faites par Sylvie Gauthier. «Je suis fâchée parce que c'est l'argent des gens de la municipalité et je me suis toujours posé la question à savoir ce que ça que ça allait devenir.»

Le maire de Stornoway, Mario Lachance, n'a pas travaillé avec la présumée fraudeuse. Mais il était là lorsque l'UPAC a débarqué la dernière fois à l'hôtel de ville en 2015. «Elle avait quand même un avenir. Elle était intelligente. Tu brises ta vie pour de l'argent, c'est triste. C'est triste pour elle et pour les citoyens, c'est plate payer des taxes et qu'une personne empoche l'argent de nos taxes», a-t-il dit.

Sylvie Gauthier habiterait toujours à quelques kilomètres de l'endroit où elle aurait fraudé ses citoyens durant sept ans. Elle devra affronter la justice le 27 avril prochain au palais de justice de Lac-Mégantic. Elle fait face à des accusations de fraude, vol et d'abus de confiance.

Dans la même catégorie