/regional/estduquebec/basstlaurent

La fonte de la neige s'accentue

Des rivières sous surveillance au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

Agence QMI

La fonte de la neige s'accentue et le niveau des cours d'eau augmente, comme chaque année avec le retour du printemps. Le ministère des Transports surveille régulièrement plus d'une vingtaine de rivières au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie pour réduire le plus possible les risques d'inondations.

Le pire a été évité dans le secteur de Matane, où un embâcle s’était formé sur la rivière Matane. Il s’est dissipé au cours de la nuit de mercredi à jeudi et un seul sous-sol a été inondé.

La situation demeure préoccupante à Ristigouche. «On a un gros amoncellement au niveau de la baie des Chaleurs qui fait que les niveaux d’eau sont élevés à certains endroits où l’altitude est plus basse, comme dans le camping Ristigouche. La route 132 passe juste à côté et risque donc d’être inondée», a expliqué le directeur de la Sécurité civile Bas-Saint-Laurent / Gaspésie, Jacques Bélanger.

Conseils aux riverains

Pour les riverains qui habitent en zones inondables, l’organisation et l’anticipation demeurent la clé.

«Ce qu’on demande, c’est toujours d’avoir une trousse d’urgence, s’assurer d’avoir ses médicaments et de l’eau potable pour les 72 premières heures, et d’être prêts à évacuer rapidement. Quand on est inondés au sous-sol, il faut sortir les objets de valeur, surélever les équipements et les meubles, etc.», a ajouté M. Bélanger.

Le ministère des Transports travaille de concert avec les municipalités pour minimiser les risques associés aux inondations printanières.