/regional/chaudiereappalaches

Transport en commun

SRB: Lehouillier n'exclut toujours pas un référendum

Jean-Luc Lavallée | Agence QMI

Agence QMI

Le controversé projet de Service rapide par bus (SRB) ne se réalisera pas sans l’appui «essentiel» de la population, estime le maire de Lévis Gilles Lehouillier, qui promet de consulter les Lévisiens et n’exclut pas un référendum.

À quelques heures de sa rencontre «cruciale» avec le ministre des Transports Laurent Lessard au sujet du SRB, le maire Lehouillier a réitéré l’importance de rallier la population au projet, si tant est qu’il choisisse lui-même d’aller de l’avant.

«Il y aura certainement des formes de consultation de la population, d’une façon ou de l’autre. Maintenant, on verra quelle forme ça va prendre», a-t-il déclaré lors d’un point de presse à l’hôtel de ville de Lévis.

«Je vais moi-même présider ces consultations-là. Je pense qu’il faut informer, écouter surtout et s’assurer qu’on va donner l’information. Même les utilisateurs actuels du transport en commun n’ont aucune idée du SRB. C’est normal, actuellement, que les gens soient inquiets», a-t-il renchéri.

Pressé de questions, il n’a jamais exclu la possibilité d’organiser un référendum. Dans les derniers mois, il s’était déjà dit convaincu de remporter un référendum si la population était bien informée des tenants et aboutissants du projet.

«La seule chose que je peux vous dire là-dessus, c’est que le référendum est un moyen ultime. On verra à la lumière des discussions avec le ministre et on verra aussi comment, nous, on va se positionner définitivement suite à cette rencontre-là, et on aura donc à divulguer à la population nos intentions réelles et s’assurer qu’on répond aux attentes de la population», a-t-il ajouté.

Les projets de transport collectif ont toujours été difficiles à vendre, a-t-il reconnu. «Il faut vraiment aller chercher l’assentiment de la population, c’est essentiel. On ne peut pas réussir un projet de transport collectif si on n’a pas l’assentiment de la population. Ça, il va falloir travailler très fort là-dessus. Maintenant, quelle formule va être retenue ? C’est ce qu’on va voir.»

Dans la même catégorie