/news/currentevents

«Méthodes d'enquête peu orthodoxes»

Trois policiers de Lévis suspendus

Catherine Bouchard | Agence QMI

FD-PERQUISITION LÉVIS

Agence QMI

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), dans Chaudière-Appalaches, a suspendu trois de ses policiers à la suite d’une enquête interne.

Peu de détails sont connus pour le moment, mais les premiers motifs évoqués, selon la Fraternité des policiers de Lévis, seraient des «méthodes d’enquête peu orthodoxes».

Le FM93, qui a sorti la nouvelle vendredi midi, avance pour sa part que ces «méthodes d'enquête» toucheraient des opérations visant le trafic de stupéfiants.

Par communiqué, la direction du SPVL a indiqué vendredi qu’elle ne commentera pas le dossier afin de ne pas nuire à l’enquête interne, qui, précise-t-elle, «a été déclenchée à l’initiative même du SPVL».

Deux des policiers sont affectés à des tâches administratives et un autre reste chez lui avec salaire.

«Nous attendons de voir ce que le directeur des poursuites criminelles et pénales va décider», a indiqué Marc Allard, président de la fraternité.