/news/currentevents

Bilan d'Hydro Météo

Plusieurs rivières sous surveillance au Québec

Agence QMI

Les rivières menacent les régions de l'Outaouais, les Laurentides, Lanaudière, la Mauricie, Chaudière-Appalaches et le Centre-du-Québec en raison des pluies de dimanche, a mentionné Hydro Météo, lundi matin.

«Plusieurs cours d`eau ont atteint leur seuil d'inondation mineure au cours de l'après-midi et de la soirée hier, telles que les rivières Petite Nation et du Nord en Outaouais, les rivières Noire, Ouareau et L`Assomption dans Lanaudière ainsi que la rivière Maskinongé en Mauricie et la rivière Bécancour au Centre-du-Québec ce matin», a affirmé Hydro Météo dans son bulletin du lundi matin.

À Prévost, dans les Laurentides, la rivière du Nord est sortie de son lit et une douzaine de résidences sont isolées. Les sinistrés pourraient devoir attendre 48 heures avant de regagner leur maison.

«Nous allons attendre l’autorisation des autorités locales, a assuré Germain Richer, le maire de Prévost. Les citoyens devront prendre des mesures préventives au niveau de l’électricité et de leur puits artésien. Cette année, la fonte des neiges a été précipitée et ça a pris tout le monde par surprise. C'est particulier cette année.»

Ailleurs, les rivières des Outaouais, des Mille Îles et des Prairies pourraient atteindre leur débit maximum dans les prochains jours, mais l’eau devait monter moins vite.

Du côté de la rivière Richelieu, le niveau d’eau augmente à cause de la pluie de dimanche, mais il devrait se stabiliser cette semaine. «Contrairement à d'autres bassins, la fonte de la neige résiduelle ne viendra pas ajouter à la hausse comme les quantités de neige y sont maintenant très faibles ou nulles par endroits», a précisé Hydro Météo.

Dans le Centre-du-Québec, la rivière Bécancour a atteint son seuil d`inondation mineure lundi matin et était toujours légèrement à la hausse.

La rivière Chaudière menace

Dans la grande région de Québec, l’eau monte aussi, même si la hausse devait ralentir lundi.

Dans Chaudière-Appalaches, les rivières Famine, Beaurivage, Etchemin et Chaudière ont dépassé leur seuil d`inondation mineure. «La débâcle tire à sa fin dans cette région, mais des mouvements de glace résiduelle sont toujours possibles», a dit Hydro Météo.

Dans la même catégorie