/news/law

Arrêté pour avoir menacé la famille d'Alexandre Bissonnette

L'accusé se présentait comme le neveu d'une victime

TVA Nouvelles

C'est le choc pour les proches des victimes de la mosquée de Québec après l'accusation pour menaces de mort d'un homme d'origine marocaine qui voulait s'en prendre à la famille de l'auteur présumé de l'attaque, Alexandre Bissonnette.

Ils ont pour la plupart tous appris mardi après-midi l'arrestation puis la mise en accusation de Mohamed-Amine Ben-Faras, 33 ans, qui était arrivé au Québec depuis l'Europe mercredi dernier.

Ben-Faras aurait tenté d’obtenir des informations dans le but de retrouver Alexandre Bissonnette ainsi que sa famille. Il aurait affirmé vouloir venger les martyrs de la tuerie de la mosquée.

 

Selon les employés de l'épicerie où travaillait Azzedine Soufiane, l'accusé se serait présenté sur place en prétendant être son neveu. Il souhaitait voir l'épouse de M. Soufiane.

«À ce qu'elle me dit, elle ne l'a jamais vu, même durant la vie de son mari. Elle ne confirme pas le lien de parenté. Des gens de la famille ont tenté de la rejoindre, sont venus ici pour tenter de la voir, ils n'ont pas réussi à lui parler» explique Charaf Amhaouch, un ami de la victime.

C'est en apprenant l'arrestation du suspect que les employés ont divulgué ses informations à la veuve de M. Soufiane qui est toujours sous le choc.

Cette nouvelle a bouleversé la communauté musulmane. «On ne sait pas trop comment se sentir. On souhaite qu'il y ait eu erreur, on souhaite que ce monsieur-là ne soit pas coupable de ce dont on le soupçonne, mais on ne peut pas en dire plus», poursuit M. Amhaouch.

Rappelons qu'Alexandre Bissonnette fait face à 11 chefs d’accusation, six de meurtres au premier degré et cinq de tentatives de meurtre.

Dans la même catégorie