/news/currentevents

Rivières sous surveillance

Un répit avant la pluie prévue mercredi

TVA Nouvelles

Le niveau de plusieurs cours d’eau au Québec continue de susciter des inquiétudes mardi, malgré une période de météo favorable d’au moins 24 heures.

À Laval, les autorités surveillent de près la situation des rivières des Prairies et des Mille Îles, où les niveaux d’eau demeurent en légère hausse. D’ailleurs, leurs débits maximums pourraient être atteints dans les prochains jours, prévoit Hydro Météo.

Il faut dire que c’est dans ces deux rivières que se déverse le lac des Deux Montagnes, sur lequel une forte pression est exercée par le gonflement de la rivière des Outaouais.

«Cette année, ce n’est pas une situation normale, dit M. Laroche, un riverain de longue date rencontré par TVA Nouvelles. Normalement, ils sont capables de contrôler le niveau d’eau avec le barrage de Deux Montagnes. Mais là, pour la première fois depuis 2007, il y a (eu) de l’eau dans les rues ici, qui vient de se retirer. On n’a pas vraiment de grosses inondations ici, du côté de Laval-Ouest», poursuit-il.

Bien qu’elle ne soit pas critique, la situation fait tout de même l’objet d’une étroite surveillance, d’autant plus que de la pluie est attendue entre demain et la journée de jeudi.

M. Laroche estime que les choses pourraient toutefois se corser prochainement en fonction des pluies et de la fonte des neiges en provenance de la rivière des Outaouais. Si les quantités de pluie prévues pour demain demeurent raisonnables, il a bon espoir que les responsables parviendront à contenir la situation et à «limiter les dégâts».

Répit dans Laurentides et Lanaudière

À Prévost, dans les Laurentides, la rivière du Nord a fait des siennes au cours du week-end de Pâques. Une douzaine de résidences ont dû être évacuées. Mais depuis ce matin, le niveau du cours d’eau s’est stabilisé, en fait la crue s’est presque résorbée, sans que les gens évacués puissent toutefois réintégrer pour l’heure leur domicile.

Bonne nouvelle cependant du côté de Rawdon, dans Lanaudière: les occupants des six résidences évacuées en fin de semaine ont pu rentrer à la maison. Quant au tronçon de la route 341 qui s’est affaissé, la circulation continue de s’y faire par alternance.

Les Beaucerons épargnés

Pendant ce temps, en Beauce, la situation pour les municipalités longeant la rivière Chaudière s’est améliorée depuis hier en raison du déplacement des glaces, ce qui a éliminé pour l’instant tout risque d’embâcle.

À Beauceville, TVA Nouvelles a constaté que les débits et les niveaux d’eau sont à la baisse. Sur l’île Ronde, souvent inondée, l’eau a laissé place à un parc.

Pour les Beaucevillois, le risque est complètement écarté d’ici à la fin de la saison, assure Félix Nunez, directeur général à la Ville. «Sur le système de surveillance de la rivière Chaudière, tout est revenu à la normale.»

Dans la même catégorie