/regional/homepage

Cours d'eau sous surveillance

Beaucoup de pluie attendue dans le sud du Québec

Agence QMI

Au lendemain d’une magnifique journée sous le soleil, les Québécois devront de nouveau sortir leur parapluie tandis que le ministère de la Sécurité publique continuera la surveillance des cours d’eau.

D’ici jeudi matin, les régions de l’Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière, de la Mauricie, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches recevront entre 15 et 40 mm de pluie, selon Environnement Canada.

Les précipitations pourraient reprendre en fin de journée jeudi, et ce jusqu’à vendredi. C’est donc dire qu’en 48 heures, les régions du sud du Québec pourraient recevoir près de 80 mm de pluie, ce qui n’est rien pour aider le niveau d’eau des étendues d’eau.

Inondations

Plusieurs rivières sont sorties de leur lit depuis le début du mois d’avril causant la fermeture de certaines routes et des inondations dans des sous-sols résidentiels.

Au Centre-du-Québec, la rivière Bécancour aurait inondé les avenues de l’Anse et Montesson, à Bécancour, affectant une vingtaine de maisons. La circulation est permise pour les camionnettes.

À Iverness, le chemin Hamilton a été fermé à la circulation à la hauteur du pont Mooney. À Saint-Ferdinand, une dizaine d’habitations ont été insolées, mais aucune évacuation n’a été nécessaire. La route des Chalets est inondée de Saint-Ferdinand à Saint-Pierre-Baptiste.

En Estrie, la rivière Chaudière, en aval du lac Mégantic, a vu son niveau d’eau augmenté considérablement, si bien que le pont Papineau est presque enseveli. Le service d’incendie de la municipalité est sur le qui-vive.

La rivière Saint-François se retrouve sous haute surveillance à Weedon puisque le niveau de l’eau pourrait dépasser le seuil d’inondation mineure avec les prochaines précipitations annoncées.

Dans les Laurentides, la rivière Rouge a débordé à Arundel entraînant la fermeture du chemin Beavin. À Lachute, vingt résidences ont été isolées. À La Conception, la rivière Rouge est sortie de son lit en envahissant les chemins de la Pointe-Charbonneau et de la Pointe-Bourgeois.

Le pont Remington est fermé à Grenville-sur-la-Rouge. À Mirabel et Mont-Tremblant, 32 résidences ont été inondées, mais il n’y a pas d’évacuation pour le moment. À Prévost, quatre habitations ont été évacuées par le service d’incendie et les six personnes ont été hébergées par des membres de leur famille.

À Sainte-Adèle, le débordement de la rivière du Nord affecte une vingtaine de résidences tandis qu’à Val-Morin, une vingtaine de personnes ont été évacuées.

À Saint-André-d’Argenteuil, une dizaine de résidents ont évacué volontairement leur demeure à l’aide des services et du transport offerts par les autorités.

Le lac Deux-Montagnes a forcé l’évacuation de deux personnes à Saint-Joseph-du-Lac.

À Val-David, une vingtaine de résidences d’un domaine situé près du lac Green Valley ont été isolées.

En Mauricie, le chemin du lac Saint-Pierre, à Louiseville, a été inondé sur le deux tiers de sa longueur tandis qu’une quinzaine de résidences sont isolées.

À Maskinongé, c’est en chaloupe que les citoyens ont dû emprunter le chemin de Langue-de-Terre parce qu’il est inondé sur toute sa longueur. Si les voitures ne peuvent pas circuler, les camionnettes peuvent utiliser cette artère.

En Outaouais, les lacs Murray (à Aumond) et Blue Sea (à Blue Sea) ont débordé et inondé quelques chemins tout comme la rivière Petite-Nation (à Duhamel), cette dernière est sous haute surveillance en raison des précipitations annoncées.

À Gatineau, la rivière des Outaouais cause des maux de tête à la municipalité qui va rehausser le boulevard Hurtubise à l’aide de gravier pour éviter que les résidences soient isolées. À Pontiac, la montée du niveau d’eau de la rivière des Outaouais a inondé une dizaine de maisons.

À Mayo, six personnes se retrouvent isolées en raison de l’inondation du chemin Desjardins.

À Maindield-et-Ponterfract, quelques sous-sols ont été infiltrés par l’eau, dont les bureaux municipaux.

À Montpellier, le ruisseau Schryder a débordé et a forcé l’évacuation de deux personnes en plus d’inonder plusieurs chalets.

À Saint-André-Avellin, la rivière Petite-Nation, qui a atteint le seuil d’inondation mineure et dont le débit demeure à la hausse, a forcé la municipalité à ouvrir son centre de coordination pour gérer les inondations causées par la rivière.

La ville de Rigaud, en Montérégie, est également affectée par la montée des eaux de la rivière de l’Outaouais alors que 11 maisons ont été isolées.

Dans la même catégorie