/news/politics

Entre janvier et mars

Forte hausse des demandeurs d’asile interceptés à la frontière

Agence QMI

Le nombre de personnes arrêtées par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à la frontière canadienne qui tentaient d’entrer illégalement au pays continue de grimper en flèche depuis le début de l’année.

La GRC a intercepté 887 migrants illégaux en mars, par rapport à 315 en janvier, révèlent des statistiques rendues publiques mercredi par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Les chiffres ont aussi presque triplé au Québec, passant de 245 lors du premier mois de l’année à 644 en mars.

Pour l’ensemble des trois premiers mois de 2017, 1860 personnes ont été interceptées par les agents de la GRC en situation d’entrée illégale à la frontière canadienne.

À lui seul, le Québec représente 71 % de ces tentatives d’entrées (1321), apprend-on dans le communiqué de l’ASFC.

Le président du syndicat représentant les employés des douanes canadiennes, Jean-Pierre Fortin, ne s’étonne pas de cette hausse.

Et il prévient que le pire est à venir, avec l’été qui approche.

«On n’est pas surpris, et ça n’a pas fini d’augmenter, a-t-il estimé. En ce moment, tout indique que la frontière n’est pas contrôlée de façon efficace.»

M. Fortin avait sonné l’alarme en février dernier, en exigent que le fédéral hausse ses effectifs.

Pour l’instant, cette requête est demeurée lettre morte.

Bien que le phénomène des réfugiés entrant illégalement au pays en provenance des États-Unis n’est pas nouveau, il est cependant monté en flèche depuis l’élection du président Donald Trump en raison de ses politiques controversées en matière d’immigration.

Dans ce contexte, Ottawa doit rouvrir les quelque 1000 postes qui ont été abolis à l’ASFC sous le gouvernement conservateur en 2012, selon M. Fortin.

À son avis, le fédéral doit aussi créer une patrouille qui sillonnerait les routes au Québec entre les postes de douanes et par lesquelles les demandeurs d’asile arrivent à se faufiler pour entrer au pays.

Dans la même catégorie