/news/law

Trois fois la limite permise d’alcool dans le sang

Saoul en sortant du palais, un avocat perd son permis

TVA Nouvelles

Un avocat du Centre-du-Québec a perdu son permis de conduire après avoir été arrêté en état d’ébriété, alors qu’il sortait du palais de justice. Une situation qui a créé le malaise, à tel point qu’aucun spécialiste ne veut commenter l’affaire.

L’affaire remonte au 19 juin 2015, lorsque Me Guy Boisvert a été arrêté à la sortie du palais de justice de Laval. Un policier l’a intercepté dans une station-service située à moins d’un kilomètre de là et a noté qu’il sentait le «fond de tonne». Un comble, puisque l’avocat était justement au palais de justice pour défendre un homme accusé de conduite avec les facultés affaiblies.

Selon le Journal de Montréal, qui a d’abord rapporté l’affaire, l’avocat a finalement été condamné à 2000$ d’amende et à une interdiction de conduire d’un an pour avoir pris son véhicule avec plus de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang. Il a en fait été contrôlé à 230 mg, soit trois fois la limite permise d’alcool dans le sang.

Me Guy Boisvert est un criminaliste bien connu dans la région. Âgé de 48 ans, c’est un ex-bâtonnier du barreau qui pratique dans le secteur de Victoriaville.

Face au malaise d’une telle situation, les commentateurs habituels ont refusé d’en parler aux médias, tout comme les spécialistes en éthique de l’Université de Sherbrooke.

Seuls des étudiants en droit ont répondu aux questions de TVA Nouvelles: «Si on ne respecte pas la loi, comment est-ce qu’on peut représenter le respect de cette loi-là ?», a souligné l’une des étudiantes interrogées. «On est vraiment conscient que tout ce qu’on fait peut servir contre nous», a complété un autre étudiant.

Mr Boisvert lui-même n’a pas voulu commenter le dossier, mais dit qu’il pourrait porter la cause en appel. Il faut savoir qu’il pourrait y avoir d’autres conséquences à cette affaire: quand un avocat est reconnu coupable ou plaide coupable d’un acte criminel, un comité se penche sur la question. L’avocat peut alors être suspendu jusqu’à ce que son dossier soit étudié.