/regional/centreduquebec

Projet de 1 milliard$

Transformation de fer à Bécancour: «c'est encourageant»

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Les promoteurs d'une usine de transformation de fer à Bécancour, dans le Centre-du-Québec, se font rassurants quant aux chances de réalisation de leur mégaprojet de 1 milliard$, qui créerait 175 emplois bien rémunérés.

«La demande, déjà, dépasse de 200% les capacités qu'on prévoit au niveau de la première phase de l'usine. Donc, c'est encourageant. Je dirais que toutes les cartes sont là», a indiqué Denis Rivard, le directeur du projet pour la Société internationale métallique (SIM).

Les promoteurs, les bailleurs de fonds ainsi que les partenaires industriels et professionnels sont venus de plusieurs coins de la planète pour présenter, à Bécancour, les détails du projet.

SIM veut transformer en briquettes haute pureté le fer en provenance de la Côte-Nord. Le produit à valeur ajoutée est en forte demande dans les aciéries. On parle d'une croissance annuelle de 4%. Le fer transiterait via le port de Bécancour, dont les installations actuelles ne suffiront pas. Il est prévu de construire un nouveau quai pour accommoder l'entreprise.

«On ajouterait le quai numéro 6. Ce quai serait ce qu'on appelle un quai dédié. Eux seuls en seraient les utilisateurs», a expliqué Maurice Richard, le président de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

SIM prévoit mettre l'usine en chantier l'an prochain pour une entrée en production en 2020.

La question du financement ne poserait pas de problème. Une grande partie des fonds requis serait déjà réunie.

Dans la même catégorie