/finance/homepage

Économie canadienne

Croissance en hausse au Canada et au Québec, selon Desjardins

Normand Rhéaume | Agence QMI

Journal 24h Montréal, Agence QMI

L’économie canadienne étonne par sa vigueur, selon un nouveau bulletin de prévisions économiques et financières de Desjardins qui souligne la croissance soutenue des dépenses de consommation et des investissements résidentiels.

«Au Canada, la révision à la hausse de la progression du PIB réel attendue pour le premier trimestre entraîne une augmentation de la croissance prévue pour l’ensemble de l’année 2017, qui passe de 2,2 % à 2,4 %», a expliqué Desjardins, jeudi.

Au Québec, la prévision de croissance de l’économie pour 2017 est également revue à la hausse, passant de 1,7 % à 2,0 %.

Desjardins indique par ailleurs que le gain du PIB réel au Québec en 2016 a été de 2,0 %, soit « la meilleure performance depuis le début de la décennie ».

Les bases de l’économie québécoise ont été renforcées par la forte contribution de la demande intérieure.

La stabilité des exportations a été décevante en 2016, mais une remontée se manifeste depuis quelques mois.

Selon Desjardins, l’amélioration des perspectives et un ton plus positif de la Banque du Canada «laissent maintenant entrevoir une première hausse des taux directeurs canadiens au printemps de 2018».

Parmi les risques inhérents à ses prévisions, Desjardins mentionne les incertitudes importantes associées à la recrudescence du protectionnisme américain et à l’avenir de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

«Cela suscite des inquiétudes, notamment au Québec et en Ontario, compte tenu de l’importance du commerce extérieur avec les États-Unis».

Autres sources de préoccupation chez Desjardins, la situation du marché immobilier au Canada et l’endettement élevé des ménages.

Dans la même catégorie