/news/world

ALENA

Donald Trump critique vertement les producteurs laitiers canadiens

TVA Nouvelles

Le président américain Donald Trump a critiqué vertement ce jeudi l’Accord de libre-échange de l’Amérique du Nord, écorchant à nouveau les producteurs laitiers canadiens.

«Ce que le Canada a fait à nos producteurs laitiers, c’est une honte. J’ai passé du temps avec des producteurs dans le Wisconsin. [...] Il y a des fermiers dans le Wisconsin et l’État de New York qui ont été poussés à la faillite.»

Il a aussi qualifié l’ALENA de «catastrophe», soulignant qu’il ne permettrait plus des situations comme celles qu’il a observées au Wisconsin et dans l’État de New York.

«L'ALENA, qu'il s'agisse du Mexique ou du Canada, est un désastre. Un accord désastreux», a-t-il dit. «Nous allons expliquer d'ici deux semaines ce que nous allons faire pour changer l'ALENA. [...] Nous devrons retourner à la table de négociations avec le Canada très bientôt.»

Nouvelle attaque

Plus tôt cette semaine, le président Trump s’était attaqué au système canadien de gestion de l’offre, une réglementation «injuste» qui a des conséquences pour les agriculteurs américains, selon lui.

Il avait alors qualifié l’ALÉNA de «désastre complet pour les États-Unis».

«La situation ne durera pas longtemps», a-t-il assuré.

L’ambassadeur du Canada aux États-Unis, David MacNaughton, avait répondu aux attaques du président dans une lettre adressée aux gouverneurs du Wisconsin et de New York. Selon lui, les faits ne soutiennent pas l'accusation selon laquelle l'industrie laitière canadienne est responsable des difficultés de certains agriculteurs américains.

Tous les partis politiques représentés à la Chambre des communes à Ottawa appuient officiellement le système de gestion de l’offre, qui permet aux producteurs de vendre leur lait à des prix stables.

Dans la même catégorie