/news/law

Attentat de la mosquée de Québec

Le Marocain qui a menacé Alexandre Bissonnette plaide coupable

Nicolas Saillant | Journal de Québec

L’homme qui a traversé l’Atlantique dans le but de s’en prendre à Alexandre Bissonnette, présumé auteur de l’attentat à la mosquée de Québec, a finalement décidé de plaider coupable à l’accusation de menaces de mort.

Le Marocain Mohamed-Amine Ben-Faras est arrivé à Québec il y a une semaine, en provenance de Londres, avec l’intention de venger les victimes de l’attentat survenu le 29 janvier dernier dans la Vieille-Capitale. L’homme de 33 ans a plaidé coupable jeudi à l’accusation qui pesait contre lui.

Celui qui se présentait comme le neveu de l’épicier décédé Azzedine Soufiane, sans toutefois être connu par les membres de sa famille, a formulé une série de menaces verbales contre Alexandre Bissonnette et sa famille la semaine passée. Alertée par des membres de la communauté musulmane, la police a procédé à l'arrestation du Marocain d’origine samedi dernier.

Accusé formellement lundi, Ben-Faras était de retour en cour pour subir son enquête sur remise en liberté, jeudi. Or, l’homme a décidé de plaider coupable dès son deuxième passage en cour.

Il reviendra devant le tribunal vendredi pour connaître sa sentence. Il reste toutefois incarcéré jusqu’à cette étape.

Ben-Faras était accusé d'avoir menacé de mort Alexandre Bissonnette et des membres de sa famille, mais à la suite de récriminations de l’accusé, le libellé «famille» a été enlevé de l’acte d’accusation auquel il a plaidé coupable. Il s’est même dit «désolé» pour la famille Bissonnette.

Dans la même catégorie