/regional/montreal/montreal

300 000 arbres doivent être plantés d’ici 2025

Montréal n’atteindra pas son objectif de plantation d'arbres

Laurence Houde-Roy

 - Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Montréal n’arrivera pas à respecter l’objectif de plantation d’arbres qu’elle s’était donnée pour 2017 alors qu'il manque un peu plus de 100 000 arbres pour l’atteindre.

La Ville et ses partenaires privés devaient planter au total 185 000 arbres, mais ils n’en ont planté que 83 845 depuis 2012.

Même avec les 11 000 arbres que la métropole compte planter cette année, ce ne sera pas suffisant pour atteindre son objectif sur cinq ans.

«On ne raisonne pas comme ça, a plutôt dit jeudi Réal Ménard, responsable de l’environnement au comité exécutif de la Ville de Montréal. La responsabilité de la Ville est de planter 98 000 arbres d’ici 2025 et on est confiant qu’on va y arriver», a précisé celui qui a révisé l’an dernier le plan initial.

Montréal a jusqu’à maintenant mis en terre 48 958 arbres, sur un objectif de 65 000 d’ici fin de 2017, et ses partenaires privés seulement 34 887 sur un objectif de 120 000.

Selon son plan fixé en 2012, la Ville devait planter 33 000 arbres après 2017, pour un total de 98 000.

«Ce n’est pas réaliste, a admis Malin Anagrius, directrice générale de la Société du verdissement du Montréal métropolitain (SOVERDI), responsable d’approcher les propriétaires privés. On a commencé le plan deux-trois années en retard, et on s’est donné jusqu’en 2025 pour atteindre l’objectif de 300 000 arbres.»

Au total, 300 000 arbres doivent être plantés d’ici 2025, avec l’aide des Villes liées et des partenaires privés.

Montréal a toutefois planté plus d’arbres en 2016 que la moyenne des autres années.

La Ville souhaite augmenter la présence des arbres à Montréal pour qu’ils couvrent 25 % de la superficie de l'île d’ici 2025, plutôt que 20 % actuellement.

Agrile du frêne

Au total, 15 398 arbres ont été abattus sur le domaine public depuis 2012 en raison de l’agrile du frêne, a révélé M. Ménard.

Avec la stratégie d’injection des arbres au TreeAzin adoptée depuis le début de l’infestation, Montréal estime que d’ici la fin de l’année, elle aura réussi à «sauver» entre 50 000 et 60 000 arbres de l’abattage sur le domaine public.

D’ici la fin de l’année, tous les arbres qui ne peuvent pas être sauvés auront été abattus.

«Contrairement à certaines villes nord-américaines, on a évité l’hécatombe, on va sauver près de 50 000 arbres», s’est félicité M. Ménard.

Dans la même catégorie