/news/law

Cafouillage de l’autoroute 13

Un seul recours collectif pourra aller de l’avant

Agence QMI

Sylvain Denis/AGENCE QMI

Un juge de la Cour supérieure du Québec a décidé que la première demande de recours collectif déposée par les firmes Deveau et Trudel Johnston & Lespérance concernant le cafouillage de l’autoroute A-13 et de la 520-Est pouvait aller de l’avant.

En mars dernier, après que plusieurs véhicules soient restés coincés sur l’autoroute 13 Sud, entre les autoroutes 20 et 40 à Montréal, une demande de recours collectif avait été déposée aux noms de ces centaines d’automobilistes. Le recours avait ensuite été modifié pour inclure ceux qui ont aussi été pris sur l’autoroute 520.

Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal sont visés par la plainte.

Une demande pour un deuxième recours avait également été déposée par LPC Avocat.

Jeudi, le juge Donald Bisson a statué que ce deuxième recours était suspendu et que seulement le premier pouvait poursuivre son cours.

La demande de recours collectif doit toutefois être approuvée par un juge avant de pouvoir être entendue. Le débat sur l’autorisation du recours se tiendra au début de l’automne.

Dans la même catégorie