/news/culture

On n'est jamais trop méfiant...

«Unforgettable» ne propose rien de mémorable!

Isabelle Hontebeyrie | Agence QMI

S’il y a quelque chose de décevant, c’est bien un suspense qui ne tient pas la route.

Julia (Rosario Dawson) est l’éditrice d’un site Web à San Francisco. Parce qu’elle est fiancée à David (Geoff Stults), elle déménage chez lui dans le sud de la Californie, puisque c’est bien connu, les couples décidant de se marier le font généralement sans vivre ensemble avant.

Arrivée sur place, Julia rencontre Tessa (Katherine Heigl), l’ex-femme de David et maman de Lily (Isabella Rice), qui est un tantinet contrôlante et rigide.

Un exemple? Elle débarque chez David un soir qu’il travaille tard pour faire des pâtes à sa fille, la cuisine de Julia étant un peu trop épicée... Puisque, c’est bien connu, les ex-femmes n’hésitent pas à entrer chez leur ancien époux pour donner des leçons à la nouvelle femme.

Parallèlement, Julia a été abusée tellement sévèrement par son ancien conjoint, Michael Vargas (Simon Kassianides), qu’elle a obtenu une ordonnance restrictive, mais elle ne peut malheureusement la renouveler pour des raisons qui ne sont jamais expliquées. Elle a tu à David cet épisode de sa vie dont elle porte pourtant les cicatrices physiques et mentales.

De fil en aiguille, la jalousie de Tessa à l’endroit de Julia devient à ce point obsessionnelle qu’elle ouvre une page Facebook à son nom, entre en contact avec Vargas, l’invite à venir lui rendre visite, lui vole également son téléphone, sa bague de fiançailles, etc.

Le tout, bien sûr, sans que Julia ne se doute de quoi que ce soit ni que David ne se pose de questions.

Tessa ment comme elle respire, raconte des bobards à David qui, malgré tout, prend son parti plutôt que celui de Julia.

Et comme nous sommes dans un monde dans lequel il suffit de composer le 911 sans parler au préposé pour voir la police arriver, toutes sirènes hurlantes, à la fin d’une bagarre sanglante, «Unforgettable» finit, au bout de 100 longues minutes, comme il a commencé: de manière risible.

Note: 1,5 sur 5

Dans la même catégorie