/regional/montreal/montreal

Montréal

684 M $ pour les rues et les infrastructures de l’eau

Agence QMI

Les Montréalais devront s’armer encore une fois de patience alors que l’administration du maire Denis Coderre augmente la cadence des travaux, avec un budget majoré de 103 millions $ en cette année électorale.

Les investissements prévus au cours des prochains mois sur les voies de circulation et sous terre, au niveau des conduites d’aqueduc et d’égout, se chiffrent à 684 millions $, alors qu’ils avaient été de 581 millions l’an dernier.

«Nous poursuivons notre plan d’investir massivement dans les infrastructures afin de rattraper le déficit d’entretien. Cette programmation ambitieuse est nécessaire et responsable et bien que 2017 sera une autre année record, nous avons limité au maximum les chantiers au centre-ville afin que les Montréalais puissent profiter des célébrations du 375e», a dit vendredi Lionel Perez, responsable des infrastructures au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Ce sont 321 millions $ qui seront consentis aux travaux de voirie. Routes, trottoirs, intersections, ponts, tunnels et viaducs seront refaits ou rénovés. Près de 60 millions $ iront à l’aménagement de rues.

Le réseau d’aqueduc et d’égout aura droit à une enveloppe de 199 millions $, en plus de 105 millions pour des travaux majeurs, pour un total global de 304 millions $.

«Les infrastructures de l’eau sont invisibles, se situant sous la rue, sous les parcs, mais elles n’en sont pas moins essentielles. Qu’il soit question de la réfection des conduites d’aqueduc, d’égout, de la construction de bassins de rétention ou de la protection de la source de l’usine Atwater; tous sont des projets qui permettent d’assurer un approvisionnement en eau potable de qualité et de préserver cette ressource inestimable qu’est l’eau», a indiqué Chantal Rouleau, la responsable de l’eau et des infrastructures de l’eau.

Près de la moitié des routes en mauvais état

Selon les données dévoilées par la Ville, 45 % des voies de circulation à Montréal sont en mauvais état, soit 1822 km des 4048 km au total. Cela s’explique par le déficit d’entretien, qui est passé de 1,4 milliard $ en 2010 à 3,2 milliards $ en 2015.

Des investissements de 6,9 milliards $ sont d’ailleurs prévus sur une décennie pour rattraper le temps perdu, avec une augmentation du rythme des investissements.

Principaux chantiers de 2017

Papineau, de Jacques-Casault à Charland (22,6 millions $ 2016-17)

Bonaventure (141,7 millions $ 2011-17)

Laurier Ouest, de Côte-Sainte-Catherineà Parc (13,2 millions $ 2017-18)

Laurentien / Lachapelle (37,5 millions $ 2017-21)

Saint-Michel, de Shaughnessy à Jarry (16 millions $ 2016-18)

Mise en service du réservoir Rosemont (15,5 millions $ 2017-19)

Bouclage de l’Est - Tunnel Jarry (32 millions $ 2017-19)

Sécurisation de l’alimentation de l’usine Atwater (73 millions $ 2017-2019)

Bassin de rétention d’eau Rockfield (30 millions $ 2017-19)

Dans la même catégorie