/news/law

Récidiviste

À peine sorti de prison, un séropositif aurait violé une femme

TVA Nouvelles

Deux ans après sa sortie de prison pour avoir agressé sexuellement une femme et lui avoir transmis le VIH, un homme séropositif de Trois-Rivières a de nouveau été arrêté pour le même crime.

La semaine dernière, Michel Lavoie­­ aurait violé l’une de ses connaissances dans son appartement, une jeune femme dans la vingtaine qui s’inquiète maintenant d’avoir contracté le virus du sida. Elle est en attente du verdict des médecins.

Comme l’explique Christine Boisvert, une intervenante de Sidaction Mauricie, il faut aller vite dans ce genre de cas: «Si le risque est calculé comme étant vraiment présent et élevé, il y a un traitement qui s’appelle la prophylaxie post-exposition qui va être donné, mais il faut qu’elle soit reçue dans les 24 à 72 heures maximum. Passé 72 heures, le virus est déjà rentré dans les muqueuses, et s’est déjà multiplié beaucoup trop pour être stoppé.»

En 2011, Michel Lavoie avait été condamné à 81 mois de prison après avoir agressé sexuellement son ex-conjointe et lui avoir transmis le VIH. À l’époque, celle-ci avait pourtant insisté à plusieurs reprises sur le port d’un préservatif, puisqu’elle connaissait sa maladie. L’homme séropositif avait refusé et l’aurait alors violenté pour qu’elle se taise.

Michel Lavoie devrait être de retour devant un juge mercredi prochain pour son enquête de remise en liberté. Pour l’instant, il demeure détenu.