/news/law

Sherbrooke

53 mois de prison pour la 12e condamnation d'un multirécidiviste

TVA Nouvelles

Marcel Bergeron ne pourra plus conduire. L'homme de 57 ans a été condamné à un peu plus de 53 mois de prison, jeudi, au palais de justice de Sherbrooke

Coupable de conduite avec les capacités affaiblies, Marcel Bergeron en est à sa 12e condamnation.

Multirécidiviste, il était détenu depuis son arrestation qui remonte à mai 2016. Il avait dérapé avec son véhicule et avait ensuite été impliqué dans une embardée.

Les policiers l’avaient intercepté et l’alcootest avait révélé un taux deux fois plus élevé que la limite permise de 0,08%.

Dans le cas d’une conduite avec les facultés affaiblies simple, donc sans blessé, la peine maximale était de cinq ans.

Les procureurs au dossier ont suggéré une peine d’emprisonnement de 53 mois, c’est-à-dire quatre ans et cinq mois. Il lui sera toutefois interdit à vie de conduire tous véhicules à moteur.

De multiples antécédents

Les antécédents de Marcel Bergeron remontent jusqu'à aussi loin que 1980.

En 2000, il avait tué un homme de Granby, Mario Charest, alors qu’il était en état d’ébriété. Il avait omis d’effectuer un arrêt obligatoire tuant le conducteur de la fourgonnette.

Sa dernière condamnation remontait à 2008, où il avait écopé de 18 mois de prison et cinq ans d’interdiction de conduire.

Dans le passé, Marcel Bergeron a été déclaré coupable à 9 reprises pour conduite avec les capacités affaiblies et en trois autres occasions pour conduite pendant une interdiction.

Dans la même catégorie