/finance/homepage

Recours collectifs relatifs à OxyContin et OxyNEO

Création d’un fonds d’indemnisation de 20 millions $

Michel Bellemare | Agence QMI

DEREK RUTTAN

La compagnie Purdue Pharma, fabricant des opioïdes OxyContin et OxyNEO vendus au Canada, accepte de verser 20 millions $ pour indemniser les victimes et familles de victimes des deux médicaments.

La création d’un tel fonds d’indemnisation fait suite à la conclusion d’une entente avec les instigateurs de plusieurs démarches de recours collectifs contre la compagnie à travers le Canada.

L’entente touche toute personne qui s’est vu prescrire, qui a pris des comprimés d'OxyContin et/ou des comprimés d'OxyNEO entre le 1er janvier 1996 et le 28 février 2017 et qui a subi des préjudices liés à la consommation de ces médicaments. Les membres des familles des personnes admissibles à un dédommagement pourront également être indemnisés, de même que les assureurs provinciaux de services de santé. Les avocats qui ont participé aux démarches ayant mené au règlement seront aussi payés par le biais du fonds.

Les préjudices admissibles à une indemnité sont, notamment, «la surdose mortelle et non mortelle, la dépendance et diverses complications de la vie qui découlent d'une dépendance présumée associée à l'utilisation d'OxyContin et/ou d'OxyNEO», peut-on lire dans un document accompagnant l’énoncé du règlement rendu public en fin de semaine.

Les instigateurs des recours collectifs reprochaient à Purdue Pharma de ne pas avoir informé les médecins et les patients que ces opioïdes ont comme effet indésirable d’entraîner une dépendance, ce qui a fait en sorte qu’ils ont été vendus comme des produits sans conséquences néfastes.

L’OxyContin, retiré du marché canadien il y a quelques années (alors que l’OxyNEO est encore disponible), a beaucoup fait parler de lui ces dernières années alors que des problèmes de dépendance chez des utilisateurs, sa popularité grandissante chez les toxicomanes, notamment dans certaines communautés autochtones, et des cas de surdoses mortelles ont été mis au jour.

Pour entrer en vigueur, le règlement entre les parties devra être approuvé par les tribunaux de l'Ontario, du Québec, de la Nouvelle-Écosse et de la Saskatchewan. Des audiences sont prévues à cet effet dans ces provinces en juillet et août prochains.

Il est à noter que les parties défenderesses, Purdue Pharma et des entreprises associées, même si elles ont accepté de verser 20 millions $, «nient les allégations formulées contre elles dans les procédures, ne font aucune admission quant à la véracité de ces allégations et nient toute conduite fautive», précisent les documents des administrateurs du règlement.

Dans la même catégorie