/news/society

Ça inclut la fête de Pâques

Moins d'activités et de loisirs dans les CHSLD en Estrie

Emmanuelle Corriveau | TVA Nouvelles

Plusieurs activités dans les CHSLD en Estrie ont dû être annulées dans les dernières semaines à cause de la récente réorganisation proposée par Gaétan Barrette aux grands désarrois des usagers.

Ça inclut la fête de Pâques qui était pourtant célébrée tous les ans.

Noëlla Leblanc, une bénéficiaire de 92 ans du CHSLD Saint-Vincent de Sherbrooke, se désole de la situation. «J'étais déçue parce qu'à Pâques nous ne sommes pas dans nos familles et d'entendre que les autres ont pu fêter avec les membres de leur famille, ça fait mal», a-t-elle confié.

Les compressions ont des impacts non seulement sur le moral et le bien-être des bénéficiaires, mais également sur le travail des techniciens en loisir.

Ceux-ci déplorent la surcharge de travail. C’est le cas de Line Gendron. «Je dois quotidiennement modifier mes activités pour m'assurer que les bénéficiaires ne soient pas trop affectés par ces décisions administratives, a-t-elle dit. Je comprends que nous devons nous restreindre davantage, mais selon moi, c'est beaucoup plus que de la restriction.»

La réorganisation était nécessaire pour répondre davantage aux besoins spécifiques de la clientèle, selon Pierrot Richard, porte-parole du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. «Nous voulons offrir des services personnalisés à une clientèle qui ne peut pas nécessairement participer toujours aux activités de groupe, mais pour ça, nous devons réorganiser le travail», a-t-il dit.

La direction du CIUSSS- de l'Estrie-CHUS assure qu'elle travaille actuellement en comité pour améliorer la situation. En attendant, Noëlla Leblanc s’interroge sur la place qu’occupent les aînés dans la société.

Dans la même catégorie