/news/currentevents

Saskatchewan

Des citoyens ont reconnu Karine Major et appelé la police

TVA Nouvelles

C’est grâce à des citoyens d’un petit village de Saskatchewan qui ont reconnu Karine Major que la chimiste de 26 ans de Rimouski, disparue depuis une semaine, a pu être localisée.

Les Saskatchewanais ont cru reconnaître la jeune chimiste dont la disparition était abondamment médiatisée depuis la semaine dernière. Ils ont appelé la Gendarmerie royale du Canada, qui est le corps de police qui couvre le secteur, a précisé à TVA Nouvelles Claude Doiron, sergent à la Sûreté du Québec (SQ).

«Les policiers de la GRC qui se sont rendus sur place ont identifié Karine Major. Ils l’ont conduite à l’hôpital», ajoute le policier Doiron.

Le sergent de la SQ n’a toutefois pas voulu précisé l’état dans lequel se trouvait la jeune femme. D’après les informations obtenues par TVA Nouvelles, elle était désorganisée et confuse. Elle aurait donc subi des examens au centre hospitalier.

Appel à un proche

«Elle aurait elle-même appelé sa famille pour les rassurer», informe Claude Doiron. Karine Major aurait parlé à ce moment-là avec un seul de ses proches au cours de la nuit dernière.

En entrevue à TVA Nouvelles ce matin, Annie Major la soeur de la disparue et l’amoureux de celle-ci, Alexandre Livernoche, ont dit qu’ils n’avaient pas encore eu la chance de discuter avec elle. La chimiste a peut-être joint son frère ou sa mère.

Des enquêteurs des crimes majeurs de la SQ accompagnés d’Annie Major prennent l’avion cet après-midi pour la Saskatchewan afin de rencontrer la disparue.

Dans la même catégorie