/news/world

Les deux jeunes parents accusés

Bébé de 15 jours mordu 100 fois par des rats

TVA Nouvelles

Un petit enfant d’à peine deux semaines a été mordu à au moins une centaine de reprises par un rat alors que ses jeunes parents dormaient. La jeune femme de 18 ans et son conjoint de 19 ans font face à des accusations criminelles.

Ce sont les pleurs du bébé qui ont réveillé Erica Michelle Shryock, 19 ans et Charles Elliot, 18 ans, de Magnolia en Arkansas. D’après ce que rapporte CNN, la police a été appelée au centre hospitalier à la demande des médecins.

Les enquêteurs ont alors rencontré les parents. La mère de l’enfant a raconté qu’elle a entendu l’enfant hurler vers 7h30, samedi matin. Elle croyait que son enfant avait faim. Quand elle a vu son bébé, il était couvert de sang et le sol était maculé de petites empreintes laissées par un ou des rongeurs.

Hurler durant des heures

La jeune Shyrock a expliqué qu’elle savait que la maison qu’elle loue avec son copain est infestée de rats, mais que ni elle ni lui n’ont rien fait pour remédier au problème.

La mère de Charles Elliot a raconté aux enquêteurs du bureau du shérif de Columbia qu'ils étaient apeurés de conduire l’enfant au centre hospitalier, car ils craignaient que le poupon leur soit retiré.

Les voisins ont expliqué à CNN que le matin du drame, ils avaient entendu l’enfant hurler durant des heures. Selon les informations présentées au tribunal, les morsures se seraient déroulées sur plusieurs heures.

Chirurgies reconstructives

Les médecins qui traitent le bébé ont fait savoir qu’il devra subir des chirurgies reconstructives et qu’il devrait survivre à ses blessures. En plus des nombreuses morsures, il présentait une large coupure au front.

La poursuite estime que les parents n’ont pas permis intentionnellement aux rats de mordre leur enfant, mais qu’ils n’ont rien fait pour que ça n’arrive pas. «C’est un des pires cas d’abus d’enfant que j’ai vu en 30 ans de carrière», a affirmé le procureur David Butler à la chaîne KSLA.

Erica Michelle Shryock et Charles Elliot sont tous les deux accusés d’avoir mis en danger le bien-être d’un mineur. Ils demeurent détenus pour la suite des procédures.