/finance/homepage

Joyeux festins

Un nouveau programme de McDonald's critiqué

Frédéric T. Muckle | Agence QMI 

Sebastien St-Jean/24Heures/Agence QMI

La Coalition québécoise sur la problématique de poids critique un nouveau programme de McDonald’s concernant ses repas Joyeux festins.

La compagnie américaine offre maintenant l’option de choisir un livre jeunesse plutôt qu’un jouet à l’achat d’un Joyeux festin au Canada.

La directrice de la Coalition, Corinne Voyer, voit cette nouvelle campagne comme une autre façon de rendre les enfants adeptes d'une marque associée à la malbouffe.

Avec cette initiative, le géant de la restauration rapide vise à «inspirer l’amour de la lecture chez les enfants», selon le communiqué annonçant le programme.

Pour Mme Voyer, même si l’on parle d’offrir un produit éducatif comme un livre, cela reste une stratégie de relations publiques qui incite adultes et enfants à venir manger chez McDonald’s.

«Ils ont calculé les retombées», a-t-elle ironisé, en parlant des possibles raisons pour lesquelles McDonald’s a mis en place ce programme.

Une autre réserve de Mme Voyer touche à la façon dont les enfants risquent de s’identifier aux personnages des livres.

«C’est pour nous de la publicité [s’adressant] aux enfants», a expliqué Mme Voyer relativement à l’utilisation de personnages d’émissions pour enfants sur certains produits en épicerie ou ailleurs.

«Ce n’est pas éthique», a-t-elle ajouté.

Selon la Loi sur la protection du consommateur, «nul ne peut faire de la publicité à but commercial destinée à des personnes de moins de treize ans».

Le directeur des communications externes de McDonald’s du Canada, Adam Grachnik, a répliqué jeudi en disant que cette campagne «parle aux parents» pour les encourager à lire à leurs enfants.

McDonald’s a mentionné par courriel qu’ils ont déjà reçu plusieurs commentaires positifs concernant le programme et que celui-ci «permettra de mettre plus de livres dans les mains des familles québécoises».

Des livres essentiellement gratuits

Avec cette nouvelle offre, les clients peuvent se procurer par exemple le livre «Frisson l’écureuil à la plage» en achetant un Joyeux Festin pour 5,16 $.

En comparaison, le livre se vend en moyenne 10 $ dans les grandes librairies de la métropole.

L’aubaine risque d’inciter les gens à aller chez McDonald’s par crainte de ne pas pouvoir profiter de l’offre, s’inquiète Mme Voyer.

La sélection de 12 livres comprend exclusivement des œuvres canadiennes. La collection comprend notamment quatre opus de la série «Benjamin» de l’auteure jeunesse Paulette Bourgeois et trois livres de la série «Frisson l’écureuil» de l’auteure et illustratrice québécoise Mélanie Watt.

Dans la même catégorie