/news/law

Accident mortel à Mont-Saint-Hilaire

La mère de la victime souhaite que le petit ami de sa fille plaide coupable

TVA Nouvelles 

Le 13 mai 2016, Danyka Grabovsky, 18 ans, est décédée dans un accident mortel impliquant un autobus scolaire près du Collège Saint-Hilaire. Son petit ami, qui a survécu, fait face à des accusations de conduite dangereuse causant la mort et de conduite causant des lésions corporelles. La mère de Danyka aimerait qu’il plaide coupable.

«Je ne voudrais pas qu’il s’en aille avec un "non coupable", et qu’il n’accepte pas le geste qu’il a posé, a dit Josée Legault en entrevue à TVA Nouvelles. Qu’il plaide coupable et, ensuite, on fait notre deuil de la façon dont on est capables de le faire.»

L’enquête a pris près d’un an avant que des accusations ne soient portées contre Marc-Antoine Landry, le jeune conducteur de 20 ans. Il aurait causé la mort de sa petite amie, en plus de blesser près d’une vingtaine de personnes.

«Supposément que c'était la femme de sa vie, qu'il l’adorait, a raconté Mme Legault. Alors, pourquoi mettre en danger les personnes qu'on aime ?»

Au cours d’une longue enquête, les policiers ont même effectué une reconstitution sur la route 116, à Mont-Saint-Hilaire, en novembre. Pendant ce temps, Mme Legault tente d’accepter la perte de sa fille.

«On ne s'en remet pas. C'est toujours, je vous dirais, moins intense comme peine. Sauf depuis je vous dirais deux semaines parce que, la semaine passée, ça a fait un an qu'elle est décédée», a dit Josée Legault.

À l'anniversaire de Danyka, sa famille et ses amis se sont réunis sur les lieux de l'accident. Mme Legault a apporté l'urne contenant les cendres de sa fille, qu'elle conserve encore précieusement.

«Ma fille, c'était mon dernier, mon petit bébé, alors je la garde. Si je la mets en terre, ce serait de l’abandonner», a-t-elle soutenu.

Marc-Antoine Landry a comparu le 18 mai au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

Dans la même catégorie