/regional/homepage

Victoriaville

Rafales de jeudi soir: toits arrachés et arbres déracinés

Shanny Hallé | TVA Nouvelles

Les vents violents ont causé d'importants dégâts jeudi soir à Victoriaville, dans le Centre-du-Québec.

Le vacarme provoqué par les rafales qui ont complètement arraché le toit d'un immeuble de six logements a réveillé bien des citoyens.

«Il y a eu une forte rafale et, après ça, le toit s'est envolé et on s'est levés, on a commencé à chercher la source du bruit», a expliqué Marie-Laurence Dusseault qui habite dans l'immeuble.

Sa mère a quitté son travail aussitôt qu'elle a appris la nouvelle.

«J'ai paniqué, je cherchais mes enfants. J'avais peur qu'ils soient blessés surtout... j'ai eu peur», a raconté Sophia Moreau, la mère de Marie-Laurence.

Le toit s'est effondré dans le stationnement arrière. Quelques voitures ont été endommagées. Heureusement, personne n'a été blessé.

«Nous, on s'est affairés à demander une fermeture d'artère pour vérifier sous les débris s'il n'y avait pas personne par hasard. Heureusement, aucune victime, il n'y a pas personne qui a été blessé, mais il y a des dommages très importants», a expliqué Martin Leblond, directeur du Service de la sécurité publique de Victoriaville.

«J'ai vu de grosses flammèches de mon appartement. Le courant sautait... J'ai crié fort dans la maison, car je ne savais pas ce qui se passait», a expliqué une citoyenne qui a vu la scène.

Un microclimat?

Une quinzaine d'appels ont été acheminés au 911 jeudi soir dans le secteur de Victoriaville. Un arbre gigantesque a chuté sur une résidence de la rue Père-Lévesque.

«On est en train de vérifier avec la sécurité civile au Québec si on n’a pas eu un microclimat très spécial, pas loin d'une tornade qui a fait ça», a dit M. Leblond.

Jeudi soir, plusieurs secteurs se sont retrouvés dans le noir. Depuis les petites heures du matin, les équipes d'Hydro-Québec sont sur le terrain pour rétablir l'électricité.

«On parle dans les 72 heures... On espère que ça va se faire rapidement, mais ça peut être un peu plus long», a ajouté M. Leblond.

Dans la même catégorie