/regional/basstlaurent

Cinq ans «portés par le vent»

Un couple de Rimouski fera le tour du monde en voilier

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

André Pineault et Sophie Arsenault entreprendront dans une semaine rien de moins que le tour du monde en voilier, une aventure qui devrait s’étirer sur cinq ans. Le couple rimouskois, qui mettra son voilier «Frimousse» à l’eau mercredi prochain, termine ces jours-ci les derniers préparatifs en vue du grand départ.

Ces amateurs de voile travaillent sur le projet depuis 10 ans. Il a fallu amasser de l’argent, vendre leur résidence et organiser toute leur vie en fonction du projet. Ils ont même quitté leur emploi pour vivre leur rêve.

La première année, le couple devrait naviguer dans la boucle de l’Atlantique pour se diriger vers les Antilles. La Jamaïque, le canal de Panama et le chapelet des îles de la Polynésie figurent parmi les destinations prévues, bien que rien ne soit coulé dans le béton. Ils se laisseront en quelque sorte porter... par le vent.

«Pour des gens qu’ils l’ont déjà fait, c’est environ 65 jours par année de navigation. Le but ce n’est pas de faire de la voile, c’est d’aller visiter des pays, de nouvelles cultures et de rencontrer de nouvelles personnes. Le voyage est le but ultime de tout cela», a raconté Sophie Arsenault.

Le couple a décidé de partir maintenant afin de profiter au maximum de la vie, quitte à retarder de cinq ans leur retraite.

«On veut pouvoir profiter de la vie pendant qu’on est en forme», a souligné André Pineault.

Pour les deux navigateurs, la traversée de l’Atlantique peut être inquiétante. «Il y a toujours les risques de tempêtes, mais on a de l’équipement électronique qui nous permet de suivre la météo sur la mer. On pourra détourner notre route pour éviter les tempêtes», a raconté M. Pineault.

Le couple dispose aussi d’un bateau de sauvetage. Il souligne que lors d’une tempête en mer, le bateau demeure d'ailleurs le lieu le plus sécuritaire.

Si les conditions sont favorables, André Pineault et Sophie Arsenault lèveront l’ancre le samedi 27 mai en fin d’après-midi. Il sera possible de suivre leur périple via la page Facebook «Frimousse».