/news/world

Programme de missiles nucléaires

Une option militaire contre la Corée du Nord serait «tragique», selon le Pentagone

Agence France-Presse 

Une option militaire contre la Corée du Nord pour stopper son programme de missiles nucléaires serait «tragique», d'une manière «inimaginable», a déclaré vendredi le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis.

«Comme vous le savez, si on en vient à une option militaire, ce sera tragique, à une échelle inimaginable», a déclaré le chef du Pentagone dans une conférence de presse au Pentagone.

«Notre effort est donc de travailler avec les Nations unies, travailler avec la Chine, travailler avec le Japon, travailler avec la Corée du Sud pour tenter de trouver une solution», a-t-il déclaré.

D'après des experts, Pyongyang accélère ses efforts pour mettre au point un missile balistique intercontinental (ICBM) capable d'acheminer une tête nucléaire visant le territoire américain.

Le chef du Pentagone a estimé que la pression exercée par la Chine sur Pyongyang avait un «impact» sur le régime.

«Pas parfait, évidemment», a-t-il toutefois reconnu, en allusion au nouveau test le week-end dernier par Pyongyang d'un missile d'une portée apparemment inédite.

Ce dernier tir était le dixième depuis le début de l'année, après des dizaines en 2016.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a débattu mardi à huis clos de sanctions renforcées contre la Corée du Nord après le dernier tir de missile.

Les États-Unis et la Chine sont en train de préparer une nouvelle résolution pour d'éventuelles mesures punitives supplémentaires contre Pyongyang.

Le président républicain Donald Trump a répété inlassablement, depuis son élection, qu'il utiliserait toutes les options pour empêcher Pyongyang de se doter de missiles intercontinentaux capables d'exposer les États-Unis à une éventuelle frappe nucléaire, laissant entrevoir la possibilité d'une action militaire.

Dans la même catégorie