/news/culture

Film «Larguées»

Goldie Hawn, un cœur de maman

Julie Bosman | Agence QMI

World premiere of 'Snatched' - Arrivals

Nicky Nelson/WENN.com

Avec le film «Larguées», Goldie Hawn a fait un retour au grand écran pour la première fois depuis 2002. Mère de trois enfants et cinq fois grand-mère, la star de 71 ans n’a rien perdu de son charme ni de sa vivacité. Son secret? La transmission de sa sagesse et de ses connaissances à sa progéniture et aux enfants du monde entier!

La plupart des actrices à qui on demande de révéler leurs secrets pour vieillir en beauté parlent d’alimentation, de sommeil et d’exercice. Pas Goldie Hawn, qui choisit plutôt de méditer quotidiennement pour se connecter à sa spiritualité et de donner au suivant en partageant ses apprentissages de la vie. «La beauté de vieillir, c’est de se surprendre soi-même, a-t-elle expliqué à Oprah Winfrey. Quand j’ai passé le cap de la cinquantaine, j’ai commencé à me demander ce que j’allais faire de tout ce que j’avais appris, de toute la sagesse que j’avais accumulée, et j’ai compris que je pouvais participer à créer un monde meilleur en transmettant mes connaissances. Vieillir, ce n’est pas la fin, c’est le début de tout ce qu’on désire tant qu’on reste créatif, conscient et positif.»Et parmi les choses qu’elle a apprises et qu’elle a essayé de transmettre à ses trois enfants, Oliver Hudson, 40 ans, Kate Hudson, 38 ans, et Wyatt Russell, 30 ans, c’est la pleine conscience de la beauté de la vie.Telle mère, telle fille

«Ma mère m’a transmis son optimisme, a avoué sa fille, Kate. J’ai compris grâce à elle l’influence de mes pensées sur ma vie. Le matin, j’ouvre les yeux en étant reconnaissante, et ça transparaît», a-t-elle expliqué à l’Associated Press. Au début, quand les journalistes disaient à Kate Hudson à quel point elle ressemblait à sa mère, elle en était agacée. Plus maintenant. Pour elle, cette comparaison est l’occasion de parler du lien profond qui les unit. «La relation entre une mère et une fille est complexe. Ma confiance en tant que femme, je la dois à ma mère. Si je suis un esprit libre, c’est aussi grâce à elle», a confié Kate au site Nola. Cette confiance la touche en tout point.En 2001, lorsque Kate a posé nue pour la couverture du magazine «InStyle», l’actrice a remercié sa mère. «Ma mère a toujours célébré le corps féminin. Donc, lorsque j’ai grandi et que j’ai commencé à avoir des formes, à devenir une femme, j’ai trouvé que c’était une chose magnifique.»

Goldie Hawn avoue qu’elle a eu du mal à lâcher prise avec ses enfants, particulièrement avec Kate, même si elle connaissait l’importance de la laisser suivre son propre chemin. Entre le savoir et le faire, la différence est énorme, mentionne- t-elle. Elle a trouvé du réconfort dans le mythe grec de Perséphone et Déméter, a-t-elle expliqué à Oprah. «Pour devenir une femme, pour s’ouvrir à elle-même et pour devenir un individu à part entière, Kate devait s’émanciper de sa mère. Je devais la laisser faire ses propres erreurs et ne pas intervenir. C’est difficile, mais c’est une des choses les plus importantes à faire en tant que parent.»Pour le bien-être des enfants

Goldie Hawn n’a pas que le bien-être de ses enfants et petits-enfants à coeur. L’actrice, qui s’intéresse à la psychologie, a ressenti le besoin d’offrir aux jeunes des outils pour les aider à développer leur plein potentiel. «Peu de temps après les événements du 11 septembre 2001, j’ai été effarée par les statistiques sur le suicide, la dépression et la violence chez les jeunes. Cet effarement pouvait me tétaniser ou me propulser vers l’avant. J’ai choisi la deuxième option en réunissant des psychologues, des neuroscientifiques et des maîtres du mieux-être et de la pleine conscience. Nous avons créé le programme MindUp, en partant du principe que le cerveau est en quelque sorte une centrale de commande. Je souhaitais que les enfants comprennent comment fonctionne leur cerveau et je voulais qu’ils sachent qu’ils ont le pouvoir d’influencer positivement leurs pensées et leurs comportements. Aujourd’hui, le programme est implanté un peu partout dans le monde, et plus d’un million d’enfants y ont recours! Cette méthode les aide sur les plans scolaire, social et personnel.»Le rôle de sa vie

Peu de gens croyaient que le projet de Goldie Hawn serait réalisable. Non seulement a-t-elle réussi son pari, mais elle parvient aussi à prouver que Hollywood n’est pas peuplé que d’ego superficiels en manque d’attention. Pour elle, ce projet s’inscrit en continuité avec le rôle le plus important de sa vie, celui d’être mère. En 1986, en entrevue à l’émission «Today», elle avait déjà une vision précise de ses responsabilités maternelles. «On a sur nos enfants une influence déterminante. Mon travail en tant que mère est de créer un être humain bon qui transmettra à son tour cette bonté aux autres. C’est une des façons que nous avons de créer un monde meilleur.»Un amour qui dure

À l’instar de sa carrière et de son rôle de mère, Goldie Hawn réussit sa vie de couple. Si les deux premiers mariages de l’actrice se sont soldés par un divorce, sa relation à Kurt Russell dure depuis 34 ans. Le couple ne ressent nullement le besoin d’officialiser son union par l’institution du mariage. «Je me réveille chaque matin et je fais le choix d’aimer cet homme ou non, de rester ou non. Je ne suis pas prisonnière. Je suis libre. J’aime avoir cet homme dans ma vie; il me donne envie d’offrir le meilleur de moi-même. Et c’est la même chose pour lui. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un de si passionné par la vie. C’est une joie d’être avec lui.»