/news/society

Terre-Neuve

De graves brûlures causées par une crème solaire?

TVA Nouvelles

Un bébé de 14 mois de Terre-Neuve-et-Labrador a subi des brûlures au 2e degré au visage après que sa mère eut utilisé une crème solaire pour enfants au début du mois.

Alors qu’elle allait jouer dehors avec son enfant, Rebecca Cannon, 32 ans, a emprunté de la crème solaire Banana Boat pour enfants avec un FPS de 50 afin de protéger le visage de sa fille, a rapporté le site de l’émission américaine «Today».

«Quand il est question de crème solaire, je pense que c’est mieux d’en mettre que de ne pas en mettre du tout», a-t-elle dit à l’équipe de l’émission.

Toutefois, la peau sur le visage de la petite Kyla a commencé à rougir et à enfler, et la situation a empiré jusqu’au lendemain matin.

Inquiète de voir que l’inflammation continuait, elle s’est précipitée à l’urgence où les médecins ont découvert qu’elle avait subi des brûlures au 2e degré. Mme Cannon avait toutefois de la difficulté à comprendre pourquoi une telle réaction se produisait, parce qu’en plus de la crème solaire, elle avait notamment utilisé un chapeau pour protéger son enfant du soleil.

«Elle est la seule qui avait de la crème solaire et qui a subi des brûlures», a-t-elle raconté.

Les choses se sont empirées lorsque Rebecca Cannon a appliqué la crème prescrite par les médecins sur le visage de Kyla. La peau est devenue encore plus rouge et plus enflée.

La femme est retournée à l’urgence avec l’enfant, où un dermatologue a finalement conclu que la brûlure avait été causée par «quelque chose dans la crème scolaire».

Mme Cannon a discuté avec la compagnie Banana Boat, qui lui a offert un remboursement. L’entreprise lui a également mentionné qu’elle effectuerait des tests pour déterminer la cause de la réaction.

«Tous les produits Banana Boat sont soumis à des essais rigoureux pour s’assurer qu’ils soient étiquetés de façon appropriée et qu’ils soient conformes aux normes de santé, a déclaré à l’émission «Today» Edgewell Personal Care, qui commercialise les produits Banana Boat. Toutes les crèmes solaires Banana Boat ont un pH neutre, ce qui signifie qu’elles sont sécuritaires pour les peaux humaines et qu’elles ne peuvent pas causer de brûlures chimiques.»

Adam Friedman, un dermatologue interviewé par l’équipe de «Today» qui n’a toutefois pas rencontré personnellement la petite Kyla, croit qu’il pourrait s’agir d’une «réaction d’irritation» à un ingrédient que l’on retrouve dans les crèmes solaires, comme l’alcool ou la vitamine C.

Même si l’étiquette de la crème solaire Banana Boat mentionne qu’elle est sécuritaire pour les enfants de six mois et plus, Dr Friedman recommande l’utilisation d’écrans solaires physiques, comme l’oxyde de zinc ou le dioxyde de titane, jusqu’à ce que l’enfant ait 4 ou 5 ans.