/news/society

Ponctualité et hausse de la clientèle

Trains de banlieue: dernière année triomphante pour l’AMT

Charlotte R. Castilloux

 - Agence QMI

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

La dernière année de l’AMT se clôt en beauté, alors que ses trains ont été les plus ponctuels en Amérique du Nord et qu’elle a enregistré une hausse de sa clientèle.

L’année 2016 marque un achalandage record avec 21,1 millions de déplacements pour l’ensemble du réseau (trains et bus) de l’Agence métropolitaine de transport (ATM). À lui seul, le service de train de banlieue a connu une augmentation de 3,6 %, avec un total de 19,5 millions de transports. La seule ligne d’autobus gérée par l’ATM, l’express Chevrier 90, liant le centre-ville de Montréal à la ville de Brossard, a aussi engendré une augmentation de 5 %.

Avec un taux de ponctualité à 96,3 %, « l’AMT enregistre le meilleur taux de ponctualité en Amérique du Nord parmi les exploitants de trains de banlieue de sa catégorie », peut-on lire dans le rapport annuel 2016 de l’organisation. Depuis 2009, il s’agit de la troisième fois où l’Agence se classe première. C’est en 2014 et 2011 les dernières fois où elle occupait cette position.

«96,3 %, c’est un excellent résultat, mais ce n’est pas un record», a affirmé Fanie St-Pierre, porte-parole de l’AMT. En effet, en 2011 et 2010, le taux de ponctualité dépassait les 97 %.

Parmi les autres réalisations de 2016, on compte l’ajout de plus de 2 200 places de stationnements aux abords de ses gares, d’une cinquantaine de supports à vélo ainsi que plusieurs kilomètres de voies réservées pour bus sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Changement de gouvernance

Alors qu’elle publie son dernier rapport annuel, puisqu’elle cédera sa place à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et le Réseau de transport métropolitain (RTM) la semaine prochaine, l’AMT est heureuse de «bien boucler la boucle».

À compter du 1er juin, l’opération des trains de banlieue et la gestion du transport collectif sur le territoire métropolitain seront transférés à l’ARTM et au RTM, entraînant ainsi l’abolition de l’AMT. Malgré ce changement de gouvernance, les quelque 400 employés de l’AMT et ceux des différents conseils intermunicipaux de transport (CIT) des couronnes nord et sud seront relocalisés «dans l’une ou dans l’autre des sociétés.

«On a assez hâte que ça arrive», a indiqué Mme St-Pierre en précisant que cet événement est attendu à l’interne.

Ce transfert devrait s’effectuer sans soucie assure l’AMT. «Les usagers doivent prendre le train le 1er juin comme si de rien n’était», a affirmé Mme St-Pierre en signifiant que la transition ne sera pas réellement perceptible dans les premiers jours pour la clientèle.

Taux de ponctualité des exploitants de trains de banlieue en Amérique du Nord

AMT : 96,3 %

METRA (Chicago) : 96 %

Metro-North Railroad (New York City) : 94,8 %

Go Transit (Toronto) : 94 %

NJ Transit (New Jersey) : 93,7 %

Long Island Railroad (New York City) : 92,7 %

MARC (Washington) : 91 %

MBTA (Boston) : 89 %

SEPTA (Philadelphie) : 83,8 %

Dans la même catégorie